Les rues de Louiseville ne seront pas remplies de visiteurs cette année en raison de l’annulation du Festival de la galette de sarrasin.
Les rues de Louiseville ne seront pas remplies de visiteurs cette année en raison de l’annulation du Festival de la galette de sarrasin.

Un Festival de la galette en 2021?

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
Louiseville — Six mois après avoir annoncé l’annulation du Festival de la galette de sarrasin en 2020, André Auger se demande maintenant si l’événement pourra être présenté en 2021.

Le début de la pandémie de la COVID-19 avait convaincu le conseil d’administration de faire une croix en avril sur l’édition 2020. Cette édition devait commencer ce vendredi. La récente recrudescence du nombre de cas et le retour à certaines mesures de confinement amènent le président du festival à craindre pour l’an prochain.

«On est inquiet, admet le président du festival. J’ai rencontré deux personnes du milieu politique et ils m’ont dit d’être prudent. La contamination augmente. On est devant l’inconnu. Si le monde a encore peur de sortir et que personne ne vient à des soirées de spectacle qui coûtent 20 000 $, tu manges tes bas. Le festival, dans la rue, ne me coûte rien. Mais organiser des spectacles, on va avoir l’air fin si ça ne répond pas.»

Selon M. Auger, une pause de deux éditions ne mettrait pas l’organisation en péril financièrement. Toutefois, une telle relâche risquerait d’entraîner la perte de bénévoles.

«Notre avantage est qu’on présente le festival à l’automne. La pire situation est pour les activités qui sont prévues au début de chaque année. Mais il ne faut pas se mettre la tête dans le sable. Comme festival, on a une responsabilité. S’il arrive quelque chose au niveau de la santé publique, c’est l’événement qui est responsable», raconte le président, en précisant que la décision concernant la tenue d’un festival en 2021 sera prise au printemps.

André Auger

Le char dans les rues

À défaut d’un Festival de la galette de sarrasin cette année, la direction mettra son char allégorique dans les rues de Louiseville le 3 et le 11 octobre afin de créer un peu d’animation sans attroupement populaire.

Le centre-ville de Louiseville grouille habituellement d’activités à cette période de l’année. Les commerces décorent leur devanture, la Place Canadel se prépare à présenter différents spectacles et les visiteurs commencent à se pointer le bout du nez dans la ville hôtesse de la Mauricie. Mais l’année 2020 étant ce qu’elle est, rien de cela ne se produira dans les prochains jours.

L’organisation possède un char allégorique qui sert notamment à offrir de la galette de sarrasin aux gens. Ce char se promènera à Louiseville samedi après-midi. Il sera de retour le dimanche 11 octobre en après-midi, soit au moment où le traditionnel défilé aurait dû animer les rues louisevilloises.

«Le festival commencerait demain (vendredi). C’est sûr que ça va être tranquille. On sort le char de la galette pour ne pas que le monde nous oublie! On a droit à quatre personnes dans le char. On aura la reine-meunière, Miss Personnalité, le responsable du char et un membre du conseil d’administration. Je vais tirer le char avec mon camion et il y aura de la musique. On invite les gens à sortir sur leur balcon.»

La mise sur pause du festival en 2020 incite la direction à consulter ses partenaires et ses commanditaires sur l’avenir de l’événement. Une rencontre devrait avoir lieu à la fin du mois d’octobre ou au début du mois de novembre. André Auger veut profiter de cette pause forcée pour réfléchir aux éditions futures.

«Le festival repose sur 42 ans d’activités. Des gens sont attachés aux vieilles coutumes. Mais tout évolue dans la vie. Il faut créer des activités rentables parce que les subventions, il y en a moins. Comme président, j’arrive avec des idées et il faut évoluer.»