Le Nouvelliste
Le die-in voulait illustrer le danger, pour la vie humaine, des changements climatiques.
Le die-in voulait illustrer le danger, pour la vie humaine, des changements climatiques.

Un die-in pour la planète

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
SHAWINIGAN — Environ 80 jeunes de l’école secondaire Val-Mauricie ont simulé la mort, pendant une minute, afin de sensibiliser la population aux graves problèmes environnementaux qui menacent la planète.