L’abbé François Doucet, prêtre modérateur (à droite) en compagnie de l’historien François de Lagrave.
L’abbé François Doucet, prêtre modérateur (à droite) en compagnie de l’historien François de Lagrave.

Un deuxième tome sur l’histoire de Pointe-du-Lac

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — L’historien François de Lagrave vient de publier un tout nouvel ouvrage sur Pointe-du-Lac que les intéressés peuvent se procurer depuis peu au presbytère de la paroisse.

Après avoir publié le tome 1 dans le cadre des festivités du 250e anniversaire, un volume de 753 pages qui couvrait l’histoire de la municipalité de 1738 à 1988, M. de Lagrave s’intéresse cette fois aux 30 années subséquentes.

Le nouvel ouvrage de 544 pages comporte rien de moins que 633 photos et gravures, dont la plupart ont été extraites des archives du quotidien Le Nouvelliste.

Les événements marquants qui y sont relatés commencent d’abord par la disparition de Pointe-du-Lac en tant que municipalité, en 2002, alors qu’elle devient désormais un secteur de la grande ville élargie de Trois-Rivières, tout comme Trois-Rivières-Ouest, Sainte-Marthe-du-Cap, Saint-Louis-de-France et Cap-de-la-Madeleine.

Il était également incontournable, pour l’historien, de rappeler le spectaculaire incendie alimenté par une fuite de gaz en janvier 2005 et qui avait causé un mort et sept blessés sans compter la destruction de sept immeubles, dont la boulangerie Guay qui était centenaire et qui, depuis, a repris ses activités.

Le nouveau livre de François de Lagrave compte quatre chapitres, dont deux sur la vie religieuse, un sur la fabrique et le quatrième sur la vie politique et culturelle de la paroisse.

Le livre à couverture rigide, qui se veut un complément au premier tome, est offert à 49,95 $ en prévente et sera par la suite vendu à prix régulier, soit 10 $ de plus.