La gagnante du concours Dessine-moi un câlin Léonie Dostaler est entourée de Claudia Bergeron, de la Fondation CHU Sainte-Justine, et de Danielle La Roche, de la direction des relations publiques de Clarins.

Un dessin pour les enfants malades

Le dessin de Léonie Dostaler, 8 ans, de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, a été choisi parmi 1200 propositions pour illustrer l'emballage des «embellisseurs lèvres» qui seront vendus au profit de la Fondation du Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine.
Léonie a remporté le concours Dessine-moi un câlin dans le cadre du Mois des câlins de Sainte-Justine, une activité de financement alliant comme partenaires Clarins, Jean Coutu et Rythme FM. À compter de ce 18 janvier, 30 000 embellisseurs lèvres «Rose câlins», de Clarins, seront mis en vente exclusivement dans les 345 succursales Jean Coutu du Québec. Pour chaque item vendu au coût de 20 $, les deux partenaires remettront ensemble 10 $ à la Fondation CHU Sainte-Justine.
Si le Mois des câlins se tient pour une 11e année, le concours de dessins en est pour sa part à sa troisième édition. En plus de voir son dessin illustrer les emballages des embellisseurs lèvres, Léonie a aussi participé à une séance de photo officielle de la campagne avec plusieurs animateurs de Rythme FM désignés comme fées Câlines et parrains Câlins. La photo se retrouvera entre autres sur les présentoirs dans les pharmacies où le produit sera vendu. La jeune fille a aussi mérité une carte-cadeau de 1000 $ chez Toys'R'Us.
Les enfants étaient invités à exprimer en dessin l'idée du câlin.
«Mon inspiration, ça a été ma soeur et moi. Des fois, on se chicane... Et sur le dessin, on se fait un câlin», explique Léonie, qui ne s'attendait pas à ce que son oeuvre soit choisie par le jury.
«Je ne pensais pas gagner, parce ce que je ne pensais pas que mon dessin serait le plus beau», a-t-elle dit devant tous les élèves de l'école réunis dans le gymnase lundi pour l'annonce de la nouvelle qu'elle avait remporté le concours.
«L'important n'était pas d'avoir fait le plus beau dessin, mais d'avoir fait un dessin avec votre coeur. On voit que Léonie a dessiné sa soeur et elle, mais aussi des coeurs, des animaux et la nature. On voit qu'elle aime beaucoup de choses», a commenté Danielle La Roche, de la direction des relations publiques pour Clarins, présente lors de l'activité de dévoilement à l'école de Notre-Dame-du-Mont-Carmel.
Ce mercredi, Léonie se rendra à Montréal pour participer au lancement officiel du Mois des câlins. Elle avait appris en juillet dernier que son dessin avait été choisi, et devait garder le secret...
En 10 ans, les ventes réalisées lors du Mois des câlins ont amassé plus de 3 millions $. Pour une cinquième année consécutive, les fonds recueillis en 2017 seront dédiés au Centre intégré du réseau en neuro-développement de l'enfant (CIRENE) du CHU Sainte-Justine. Ce projet dirigé par le Dr Lionel Carmant vise à prévenir les conséquences psychosociales des désordres du neuro-développement.
Le CIRENE mise sur un dépistage, un diagnostic et une interventions précoces pour agir le plus efficacement possible auprès des enfants avec un problème de neuro-développement, allant du retard de langage au trouble du spectre de l'autisme.
Le but est de référer rapidement les enfants vers la ressource appropriée. Le déploiement du processus à Sainte-Justine a permis de réduire les délais d'attente de triage de 15 mois à deux semaines. Depuis le 11 janvier, les enfants de 5 à 12 ans peuvent participer à la quatrième édition du concours Dessine-moi un câlin.