Annie Roy, propriétaire du dépanneur Station café Éko, affirme son désarroi concernant la vente de boissons alcoolisées.

Un dépanneur bannit les boissons comme FCKDUP

Trois-Rivières — «Dans mon dépanneur, les boissons alcoolisées FCKDUP, nous on les vendait pas. J’ai quatre adolescents et il y a des choses que je fais rentrer, d’autres non. Ces boissons-là je n’en veux pas.»

Annie Roy, la propriétaire du dépanneur Station café Éko, a pris la décision de bannir définitivement les boissons alcoolisées depuis les évènements des derniers jours.

«Les deux seules sortes de boissons que j’ai dans mon dépanneur ce sont les Red Bull et les Monster Energy puisqu’ils n’ont pas d’alcool. Je pense les garder, mais je suis quand même perplexe. Ceux avec de l’alcool, je n’ai jamais voulu que ça rentre dans mon dépanneur, ça m’écœure. Avec les récentes nouvelles, j’ai réalisé à quel point j’ai bien fait de ne pas les avoir. Je suis contre ce principe. Je trouve ça épouvantable que les dépanneurs les rentrent puisqu’ils savent très bien qui va venir les acheter. Nous sommes les propriétaires alors c’est à nous de prendre la décision de les rentrer dans notre dépanneur ou non», précise Mme Roy.

Toutefois, la décision de Mme Roy de retirer la totalité des boissons alcoolisées est controversée dans certains dépanneurs de la région. «Je comprends que dans ces boissons on y retrouve 13 % d’alcool et que c’est beaucoup. Par contre, si jamais quelqu’un me vole une bouteille de vin avec autant d’alcool, pensez-vous que nous fermerons notre dépanneur ? Clairement pas. Les boissons de type FCKDUP seront retirées prochainement à la demande de l’entreprise. Nous en avons encore, mais on ne rouvre plus de nouvelles caisses. On vend ceux qui nous restent dans le frigidaire. Dans le quartier où se trouve mon dépanneur, ce ne sont pas nécessairement des jeunes qui consomment ces boissons. Au contraire, ce sont souvent des personnes responsables de leurs actes qui viennent les acheter», explique Ghyslaine Dauphinais-Lambert, responsable du dépanneur Jonathan.

«Les jeunes vont quand même se diriger vers d’autres produits. Bien qu’elles soient dangereuses pour les jeunes, je pense uniquement retirer les boissons énergisantes alcoolisées. J’ai fait plusieurs appels à mon représentant pour savoir si nous serons crédités pour les boissons FCKDUP restants», précise Steve Marcoux, propriétaire du dépanneur Chez Magoo qui est toujours en attente d’une réponse.

Les dépanneurs confirment qu’ils sont déjà très stricts concernant l’interdiction de vendre de l’alcool aux mineurs. Avec cette situation, ils seront dorénavant encore plus vigilants.

Rappelons que le groupe Geloso qui fournissait la boisson FCKDUP a annoncé dimanche l’arrêt définitif de la production. Ce produit contenant 11,9 % d’alcool par volume est équivalent à quatre verres d’alcool par canette de 568 ml. Soulignons que cette boisson est constituée d’une importante quantité de sucre et de stimulants, dont la guarana. Cette boisson avait été consommée par la jeune Athena Gervais, avant son décès. Intoxiquée, elle aurait glissé dans un ruisseau avant qu’on la retrouve sans vie quelques jours plus tard.