Les rassemblements du Défi têtes rasées de Leucan sont reportés à cet automne.
Les rassemblements du Défi têtes rasées de Leucan sont reportés à cet automne.

Un Défi têtes rasées en ligne ce printemps

Gabriel Delisle
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Certains le remarquent le matin dans le miroir, mais les conséquences du confinement des coiffeurs commencent à se faire sentir. Le Défi tête rasée de Leucan tombe donc à point pour plusieurs et permet par la même occasion de venir en aide à des enfants atteints du cancer et leur famille. Confinement oblige, le Défi têtes rasées se déroule de la maison cette année.

Tous ceux qui souhaitent prendre part au Défi peuvent le faire de la maison en se filmant ou en prenant des photos. Il suffit de s’inscrire sur le site de Leucan et ensuite amasser des dons à distance. Tout est mis en place pour faciliter la participation de la population.

Leucan invite la population à participer au Défi têtes rasées ce printemps, mais de la maison. On reconnaît sur la photo le compétiteur de rodéo Danian Nutt qui avait participé il y a quelques années au Défi têtes rasées du Festival western de Saint-Tite. 

«Les gens peuvent faire le Défi par Facebook, par Instagram ou par vidéoconférence. On s’est outillé pour être capable de les aider, les accompagner et leur fournir le matériel nécessaire par la poste», explique Julie Maltais, chargée de projets, développement philanthropique à Leucan Mauricie-et-Centre-du-Québec. «Les participants n’ont qu’à s’inscrire sur le site www.tetesrasees.com et nous communiquons avec eux ensuite pour savoir comme ils veulent le faire.»

Normalement tenues au printemps dans différents centres d’achat de la région, les grands rassemblements du Défi têtes rasées ont été reportés à l’automne en raison, bien sûr, de la pandémie. «Des écoles ont aussi prévu reporter le défi à l’automne. Mais tant et aussi longtemps que la mesure d’éviter les rassemblements est de mise, on met sur pause les rassemblements du Défi têtes rasées», précise Julie Maltais.

Alors que bien des entreprises et organismes sont actuellement en pause, Leucan poursuit sa mission essentielle auprès des enfants et de leur famille. Chaque jour au Québec, au moins un enfant reçoit un diagnostic de cancer ou de récidive. Les besoins de ces enfants et de leur famille sont nombreux, même en temps de pandémie. Voilà pourquoi les dons en cette période difficile permettent à l’organisme de poursuivre sa mission.

«Les autres maladies, comme le cancer chez les enfants, ne prennent pas de pause», note Julie Maltais.