Le Centre d’hébergement Saint-Maurice compte parmi les pires CHSLD au Québec en termes de ratio patient-professionnelles en soins.
Le Centre d’hébergement Saint-Maurice compte parmi les pires CHSLD au Québec en termes de ratio patient-professionnelles en soins.

Un CHSLD de la région parmi les pires au Québec

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Le Centre d’hébergement Saint-Maurice fait piètre figure dans un palmarès des pires CHSLD compilé par la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) publié mercredi.

Le centre en question est critiqué par l’organisation syndicale en raison de son ratio professionnelles en soins/patient qui s’avère critique.

Selon la FIQ, l’endroit ne fournirait qu’une infirmière auxiliaire et deux infirmières la nuit pour ses 180 patients, ce qui le place dans le top 3 des endroits les moins sécuritaires selon la Fédération.

Par ce palmarès, la FIQ souhaite lancer un message au gouvernement provincial.

«L’hécatombe vécue ce printemps en CHSLD à cause de la COVID-19 ne doit jamais se reproduire. Le gouvernement doit accélérer les discussions pour diminuer la surcharge de travail, ce qui permettra de garantir la qualité et la sécurité des soins à la population», soutient Nancy Bédard, présidente de la FIQ.

Les données ont été compilées entre le 1er et le 18 septembre auprès des 306 CHSLD du Québec. Des analyses des trois quarts de travail, jour, soir et nuit, ont été effectuées.

Sur ce podium, le Centre d’hébergement Saint-Maurice est accompagné du Centre d’hébergement René-Lévesque en Montérégie-Est et du Manoir-Trinité, aussi en Montérégie-Est, qui se classent respectivement deuxième et troisième.

En Mauricie – Centre-du-Québec, les CHSLD Laflèche, Cooke, Christ-Roi, des Tilleuls, Marguerite-D’Youville et Plessisville sont tous considérés comme étant critiques.