Grâce à un don de 500 000 $ des Caisses Desjardins de la Mauricie, par le biais de la Fondation RSTR, un Centre intégré de chirurgie ambulatoire verra le jour d’ici 2022 au CHAUR. Sur la photo, on retrouve dans l’ordre habituel Carol Fillion, président-directeur général du CIUSSS MCQ, Sonia Gauthier, directrice générale de la Caisse Desjardins de l’Est de Trois-Rivières et Johanne Hinse, présidente du CA de la Fondation RSTR.
Grâce à un don de 500 000 $ des Caisses Desjardins de la Mauricie, par le biais de la Fondation RSTR, un Centre intégré de chirurgie ambulatoire verra le jour d’ici 2022 au CHAUR. Sur la photo, on retrouve dans l’ordre habituel Carol Fillion, président-directeur général du CIUSSS MCQ, Sonia Gauthier, directrice générale de la Caisse Desjardins de l’Est de Trois-Rivières et Johanne Hinse, présidente du CA de la Fondation RSTR.

Un Centre intégré de chirurgie ambulatoire verra le jour au CHAUR

Amélie Houle
Amélie Houle
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — La Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières (RSTR) a reçu un cadeau de Noël en avance mercredi, dans le cadre de sa campagne majeure de financement CHEZ NOUS. En effet, grâce à l’octroi d’un don de 500 000 $ effectué par les Caisses Desjardins de la Mauricie, un Centre intégré de chirurgie ambulatoire verra le jour au Centre hospitalier affilié universitaire régional (CHAUR) de Trois-Rivières d’ici 2022.

La Fondation RSTR a fait l’annonce de ce don majeur par vidéoconférence mercredi, et a du même coup détaillé les tenants et aboutissants du projet qui permettra, explique-t-on, d’augmenter le nombre d’opérations au CHAUR, grâce à l’ajout de ce plateau technique.

«L’objectif principal de ce nouveau plateau technique est d’offrir l’espace nécessaire pour la réalisation d’interventions chirurgicales ne nécessitant pas le plateau technique d’un bloc opératoire majeur au CHAUR, par exemple pour des chirurgies plastiques, des chirurgies ophtalmologiques ou orthopédiques plus légères. Des plages horaires seront ainsi libérées dans le bloc opératoire majeur pour y augmenter le volume de chirurgies plus invasives», précise le Dr Étienne Bureau.

Concrètement, cette contribution des Caisses Desjardins de la Mauricie permettra de fournir des équipements à la fine pointe de la technologie afin d’augmenter l’offre de services pour la chirurgie ambulatoire.

«Le CHAUR du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) regroupe plus de 30 spécialités médicales et a été désigné comme centre de référence régional en traumatologie-neurochirurgie, en néphrologie, en cancérologie, en pédiatrie-néonatologie, en infectiologie, en procréation médicalement assistée et en gestion de la douleur chronique. Cette mission régionale en services spécialisés s’accompagne d’une responsabilité d’offrir un accès à des soins chirurgicaux dans un plateau technique optimal, raison pour laquelle l’aménagement d’un Centre intégré de chirurgie ambulatoire est essentiel», précise le président-directeur général du CIUSSS MCQ, Carol Fillion.

D’ailleurs, s’il reste encore difficile à l’heure actuelle de préciser le nombre de chirurgies qui pourront être effectuées dans ce nouveau Centre intégré de chirurgie ambulatoire, les attentes sont grandes.

«On ne sait pas les chiffres exacts, mais on sait que c’est plusieurs milliers de chirurgies par année qu’on est capable de faire dans un bloc opératoire de ce style-là, donc c’est très important», souligne le Dr Bureau.

Des bénéfices pour les usagers

En plus de permettre l’augmentation du volume de chirurgies plus invasives au CHAUR, la création de ce nouveau Centre permettra également à l’usager lui-même d’en retirer des impacts bénéfiques.

«Il faut aussi savoir qu’un tel Centre en chirurgie ambulatoire va aussi permettre d’augmenter l’accessibilité à la chirurgie et la prise en charge de l’usager, en réduisant notamment ses déplacements et en lui assurant un environnement sécurisant et confortable», explique le Dr Bureau.

Échéancier du projet

Bien que la Fondation RSTR ait procédé au dévoilement de ce projet mercredi, le président-directeur général du CIUSSS MCQ, Carol Fillion, a toutefois précisé mercredi que des discussions sont déjà en cours afin de déterminer l’échéancier du projet.

«Les professionnels sont à travailler les plans et devis actuellement, ce qui va nous amener l’automne prochain à aller en appels d’offres pour que dès novembre 2021, on puisse commencer les travaux. D’ailleurs, les travaux devraient prendre environ 12 mois, ce qui va nous permettre de consolider les équipes et le personnel requis pour s’assurer du bon fonctionnement de l’ensemble de nos blocs opératoires, dont celui annoncé aujourd’hui.»

Ainsi, si tout se déroule comme prévu, le Centre intégré de chirurgie ambulatoire du CHAUR devrait officiellement voir le jour d’ici deux ans.