Le Nouvelliste
L’Association pour la déficience intellectuelle et du trouble du spectre de l’autisme (ADI-TSA) Centre Mauricie/Mékinac subira d’importantes coupes financières, ce qui la forcera à passer de huit à trois étudiants engagés pour l’été. Sur la photo: Annie Bordeleau, directrice générale adjointe et communications à l’ADI-TSA, et Caroline Boucher, directrice générale de l’ADI-TSA.
L’Association pour la déficience intellectuelle et du trouble du spectre de l’autisme (ADI-TSA) Centre Mauricie/Mékinac subira d’importantes coupes financières, ce qui la forcera à passer de huit à trois étudiants engagés pour l’été. Sur la photo: Annie Bordeleau, directrice générale adjointe et communications à l’ADI-TSA, et Caroline Boucher, directrice générale de l’ADI-TSA.

Un centre de répit perd 60 % de son financement

Laurence Chartrand
Le Nouvelliste
SHAWINIGAN — L’Association pour la déficience intellectuelle et du trouble du spectre de l’autisme (ADI-TSA) Centre-Mauricie/Mékinac perdra 60 % de son financement pour ses services estivaux en raison de coupes au programme Emploi été Canada, ce qui représente 20 000 $ pour l’organisme.