Le Trifluvien Pierre Cécil a reçu la Médaille du souverain pour les bénévoles des mains de Julie Payette, gouverneure générale du Canada, à Rideau Hall le 5 novembre dernier.

Un bel honneur pour Pierre Cécil

Trois-Rivières — Bénévole bien connu à Trois-Rivières, Pierre Cécil a récemment reçu un bel honneur alors qu’il a été décoré de la Médaille du souverain pour les bénévoles.

Accompagné de plusieurs de ses proches, le professeur d’histoire au secondaire à la retraite s’est d’ailleurs rendu à Ottawa lundi dernier afin de recevoir cette décoration des mains de la gouverneure générale Julie Payette.

Possédant une expertise militaire ainsi qu’une grande connaissance de l’histoire de la Mauricie, celui qui a oeuvré également au sein de la réserve des Forces armées canadiennes pendant plus d’une trentaine d’années s’implique de façon bénévole dans l’organisme Appartenance Mauricie ainsi qu’au musée du 12e Régiment blindé du Canada. Pendant ses années de service dans la réserve, il a notamment occupé le poste de lieutenant-colonel du 12e Régiment pendant cinq ans.

Bien qu’il ait reçu d’autres honneurs du genre au cours des dernières années, M. Cécil indique que la Médaille du souverain pour les bénévoles revêt un caractère particulier, notamment parce qu’il s’est rendu à Rideau Hall, la résidence de la gouverneure générale, afin d’être décoré dans le cadre d’une cérémonie présidée par la représentante de la reine elle-même. Le principal intéressé a d’ailleurs bien failli la recevoir dans le cadre d’une cérémonie beaucoup plus sobre qui devait avoir lieu à l’hôtel de ville de Trois-Rivières.

«Ça fait 30 ans que je m’implique bénévolement. [...] Je m’implique notamment dans la société d’histoire Appartenance Mauricie et pour le musée du 12e Régiment. J’ai également participé à la création de l’ordre du 12e Régiment et été membre de la fédération des sociétés d’histoire de la Mauricie pendant 19 ans. Je suis également guide bénévole pour des tours de la Mauricie, je donne des conférences et écris des articles. L’histoire, c’est un peu le fil conducteur de ma vie. J’adore ça», lance-t-il humblement.

La Médaille du souverain pour les bénévoles reconnaît les réalisations exceptionnelles de partout au pays et à l’étranger, célébrant ainsi tout un éventail de contributions. En tant que distinction honorifique officielle créée par la Couronne, elle fait partie du Régime canadien de distinctions honorifiques. Le programme a intégré et remplacé le Prix du Gouverneur général pour l’entraide créé en 1995 par le gouverneur général de l’époque, Roméo LeBlanc. Son programme d’attribution est administré par la Chancellerie des distinctions honorifiques, qui fait partie du Bureau du secrétaire du gouverneur général.