À l’avant, le directeur de la Fondation de l’UQTR, Daniel Milot et la présidente de l’Association des professionnels en philanthropie, section Québec, Luce Moreau. À l’arrière, de gauche à droite: Christian Bolduc, PDG de BNP Performance philanthropique, Robert Mantha, vice-recteur, Caroline Poulin, professeure au département de chiropratique et Véronique Houle, étudiante en sciences infirmières.

Un beau cadeau pour la Fondation de l’UQTR

TROIS-RIVIÈRES — Le programme national de normes Imagine Canada annonçait, mardi, le nom des 17 organismes à qui elle a remis son sceau de distinction. La présidente de l’Association des professionnels en philanthropie, section Québec, Luce Moreau, était de passage à l’Université du Québec à Trois-Rivières par la même occasion pour annoncer que la Fondation de l’UQTR est la première fondation universitaire du Canada à obtenir le sceau d’agrément d’Imagine Canada.

Cette réussite permet à la Fondation de l’UQTR de se joindre à un groupe de 230 organismes de bienfaisance et à but non lucratif accrédités par Imagine Canada.

«Imagine Canada est un organisme de bienfaisance national qui a pour mission de renforcer les organismes caritatifs et sans but lucratif canadiens afin que ceux-ci puissent à leur tour mieux servir et appuyer leur collectivité», explique Mme Moreau.

Le directeur général de la Fondation de l’UQTR, Daniel Milot, rappelle que «le monde de la philanthropie est en pleine effervescence.» La Fondation de l’UQTR cherche donc «à se distinguer dans cet environnement fort compétitif», dit-il. «Pour nous, cet agrément d’Imagine Canada nous procure cette marque distinctive», précise-t-il, car elle démontre «notre volonté de faire les choses dans les règles de l’art», explique-t-il. Le sceau représente en effet, précise M. Milot, un signe de saine gouvernance, de rigueur et de transparence.»

Ceci permet donc, indique la Fondation dans son communiqué de presse, de «maintenir un haut niveau de confiance de la part de ses donateurs et partenaires.»

Une des bénéficiaires de la Fondation, Véronique Houle, a d’ailleurs témoigné, mardi, de l’aide précieuse qu’elle a reçue de la Fondation pour lui permettre de terminer ses études en sciences infirmières alors qu’elle était mère monoparentale. La Fondation lui a en effet permis d’accéder à diverses bourses d’études, dont la Bourse Léopold-Gagnon pour les mères aux études. «Elle m’a permis de me consacrer entièrement à mes études à plein temps tout en jouant mon rôle de mère. Cette bourse n’a eu que des effets positifs, autant sur mes résultats scolaires, qui sont au-delà de mes attentes, que sur la qualité de vie que j’ai pu nous offrir, à ma fille Charlotte et moi, malgré un budget limité», dit-elle.

Robert W. Mantha, vice-recteur à la Recherche et au développement de l’UQTR, estime que le sceau d’Imagine Canada, «place notre Université dans une position enviable et inspire confiance aux donateurs.»

«On est convaincu que les donateurs, éventuellement, vont choisir des fondations en qui ils peuvent placer leur confiance», indique Daniel Milot.

Depuis sa création, en 1986, la Fondation de l’Université du Québec à Trois-Rivières consacre ses efforts à soutenir les étudiants, les activités de recherche et le développement de l’UQTR. À ce jour, elle a versé 45 millions $ à ces causes, dont 10 millions $ en bourses aux étudiants.

Valide pour une période de 5 ans, l’agrément d’Imagine Canada doit être renouvelé après cette période. La conformité aux normes est surveillée par le biais d’un processus annuel selon lequel la Fondation devra soumettre des pièces justificatives démontrant que ses pratiques sont conformes à certaines normes sélectionnées.