Aline Chrétien
Aline Chrétien

Un bâtiment ou une rue pour honorer la mémoire d’Aline Chrétien?

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
SHAWINIGAN — Les conseils municipaux de Shawinigan et de Saint-Boniface vont discuter de la possibilité de perpétuer le souvenir d’Aline Chrétien en donnant son nom à une infrastructure ou à une rue.

Le conseil de Shawinigan avait une rencontre privée à l’agenda, lundi en fin d’après-midi. Le maire, Michel Angers, a précisé que le sujet allait assurément être à l’ordre du jour.

Le maire de Shawinigan, Michel Angers

«On va réfléchir à tout ça. Il y a un processus pour voir de quelle façon on peut honorer la mémoire de l’ex-première dame du Canada.»

Le maire se dit ouvert à l’idée de donner le nom de l’épouse de l’ex-premier ministre Jean Chrétien à un bâtiment ou une rue.

La Ville de Shawinigan a mis ses drapeaux en berne afin de souligner le décès d’Aline Chrétien survenu samedi.

«Il y a de grands Shawiniganais qui ont leur nom sur des bâtiments, des rues. Il y a tout un processus pour les rues. Il y a un comité de toponymie. Pour les bâtiments municipaux, on a plus de marge de manœuvre. On va regarder les possibilités qui s’offrent à nous. Je suis favorable, sous réserve de la décision du conseil», déclare M. Angers.

Pierre Desaulniers est le maire de Saint-Boniface.

À Saint-Boniface, Pierre Desaulniers tient un discours semblable à celui de Michel Angers.

«Je vais en discuter à la prochaine séance privée du conseil, le 22 septembre. C’est une fille native de Saint-Boniface. Ce serait une bonne idée de nommer quelque chose à son nom», lance le maire de Saint-Boniface.

Ce dernier rappelle que la Municipalité a honoré au fil des dernières années des gens qui ont fait beaucoup pour la localité. En août dernier, Saint-Boniface a tenu une cérémonie visant à souligner l’engagement communautaire de Roland Lafrenière en donnant son nom à un parc.