Un incendie a causé de lourds dommages à deux résidences à logement de la rue de Callières.
Un incendie a causé de lourds dommages à deux résidences à logement de la rue de Callières.

Un article de fumeur à l'origine de l'incendie de la rue de Callières?

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Un article de fumeur pourrait avoir déclenché un incendie qui a ravagé deux édifices à logement de la rue de Callières dans le secteur Cap-de-la-Madeleine vendredi soir. Le brasier a débuté vers 21h au 670, pour se répandre à l'adresse adjacente, le 660. Les dommages à la toiture sont considérables.

Même si l'enquête policière se poursuit pour déterminer les causes de l'incendie, on sait qu'au total, environ 24 logements auraient été affectés par feu, surtout ceux qui sont situés au deuxième étage, mais les conséquences se font ressentir sur les paliers inférieurs également. 

«C'est plate, l'eau s'est rendue jusqu'ici et on doit tout vider, mais il n'y a pas de mort ni de blessés, alors c'est déjà ça», confie Steve Gélinas, lorsque rencontré par le Nouvelliste. Ce dernier donnait un coup de main à son ami Gabriel, résident du rez-de-chaussé, qui sortait du matériel de son appartement.

«Je regardais la télévision et j'ai entendu crier ''Au feu! Au feu!'' et j'ai tiré le rideau pour m'apercevoir que les flammes étaient déjà dans le toit. J'ai appelé le 911», explique Lucille Lamothe, qui habite de l'autre côté de la rue de Callières. 

Samedi, des équipes s'affairaient déjà au ramassage des débris qui jonchaient le sol. 

Voyez d'autres photos de l'incendie.