Un adolescent se noie à l’île Saint-Quentin

Trois-Rivières — Une mère de famille et ses trois enfants ont vécu un véritable cauchemar lundi à la plage de l’île Saint-Quentin. Impuissants, ils auraient assisté à la noyade de l’aîné de la famille. L’adolescent de 15 ans a sombré dans l’eau alors qu’il se baignait.

«Selon les premières informations recueillies, une mère accompagnée de ses quatre enfants serait venue passer une partie de l’après-midi pour se baigner et profiter de la plage», explique le sergent Luc Mongrain, porte-parole de la police de Trois-Rivières. 

«Pour une raison inconnue, un de ses fils, âgé de 15 ans, aurait sombré sous l’eau sans jamais remonter à la surface. Rapidement, des citoyens qui étaient à proximité se sont mobilisés afin de porter assistance pour tenter de retrouver le jeune homme.»

La police de Trois-Rivières recherchait activement lundi soir le corps de l’adolescent au confluent de la rivière Saint-Maurice et du fleuve Saint-Laurent. Les nombreux policiers sur place étaient assistés de pompiers de Trois-Rivières et de la Garde côtière. 

Le déploiement était majeur. Le poste de commandement de la police de Trois-Rivières était sur place, alors que des recherches étaient menées sur l’eau. Trois enquêteurs ont rencontré des témoins afin de recueillir le plus d’information possible. 

La tombée de la nuit a obligé les autorités à suspendre les recherches. Celles-ci doivent toutefois reprendre mardi matin dès 6 h 30. Les plongeurs de la Sûreté du Québec doivent être sur place afin de contribuer aux recherches. 

Les pleurs d’une mère

Patrick Paradis était à l’île Saint-Quentin lundi soir avec sa famille. Il se trouvait alors près des jeux pour enfants lorsqu’il a entendu le son d’un sifflet retentir. «Un employé du parc de l’île Saint-Quentin tentait d’interpeller des personnes en motomarine qui se trouvaient plus loin», confie-t-il. 

«Lorsqu’elles ont compris que l’employé voulait qu’elles interviennent, les personnes sur les motomarines sont venues pour essayer de retrouver le jeune. Les motomarines sont arrivées en même temps que les premiers policiers.»

Lorsqu’il s’est approché de la plage quelques minutes après les tristes événements, Patrick Paradis a été témoin d’une mère bouleversée et en pleurs. 

Il s’agirait de la 51e noyade à survenir en 2019 au Québec, selon la Société de sauvetage du Québec. À pareille date l’an dernier, cet organisme en dénombrait 46. 

Classique de canots

En raison de ces tristes événements et des opérations de recherche qui se poursuivront mardi, la Classique internationale de canots de la Mauricie a pris la décision d’annuler la compétition amicale avec ses partenaires. Cette compétition devait avoir lieu mardi matin à l’île Saint-Quentin. 

«La compétition prévoyait un événement sympathique où des membres de la Classique, de la Ville de Trois-Rivières et du Parc de l’île Saint-Quentin se seraient mesurés les uns aux autres pour se mettre dans l’esprit de la Classique», a écrit Jean-Sébastien Mathon dans un communiqué envoyé aux médias lundi soir.

«Les pensées de toute l’équipe de la Classique vont à la victime, à sa famille et à ses proches.»