Un accident impliquant un employé d’Hydro-Québec et un chauffeur pressé a forcé la fermeture du lien interrives de La Gabelle pour une durée indéterminée.

Un accident force la fermeture de la Gabelle

SAINT-ÉTIENNE-DES-GRÈS — Un accident impliquant un employé d’Hydro-Québec et un chauffeur pressé a forcé la fermeture du lien interrives de La Gabelle pour une durée indéterminée.

En effet, le lien qui relie les municipalités de Saint-Étienne-des-Grès et de Notre-Dame-du-Mont-Carmel a été fermé à la suite d’un accident qui est survenu en fin de journée mercredi.

«Un véhicule n’a pas respecté la file d’attente et a grillé le feu rouge, juste avant que la barrière ne se referme. Il a circulé à haute vitesse et a frappé l’un de nos employés. Ce dernier a été transporté à l’hôpital de Shawinigan, mais n’a pas subi de blessures graves», explique Denis Bérubé, chef de centrales. Il ajoute que les policiers ont été dépêchés sur les lieux. Ils ont pu questionner le chauffard et la victime.

Une fermeture définitive?
Est-ce que cet accident pourrait causer la fermeture définitive du lien interrives à la population? Denis Bérubé explique que toutes les possibilités seront envisagées. «Pour l’instant, rien n’est écarté. Nous allons évaluer toutes les options, des plus simples aux plus grosses», affirme M. Bérubé.

Il ajoute que la sécurité est une priorité, pour les travailleurs et tous les utilisateurs du lien interrives de La Gabelle. «Ces comportements sont dangereux pour tous ceux et celles qui y travaillent et qui le traversent. Cet événement impliquant des automobilistes avec des comportements inadéquats et non sécuritaires n’est pas le premier. Nous devons faire le point. Plusieurs moyens ont déjà été mis en place pour renforcer la sécurité au lien interrives de La Gabelle et sensibiliser les utilisateurs, mais nous allons faire encore plus», conclut M. Bérubé.

Depuis la fermeture, personne n’est autorisé à utiliser le lien, que ce soit les automobilistes, les cyclistes ou encore les piétons.