L’événement aura lieu le 4 avril. Sur la photo: Richard Harvey, guitariste du groupe hommage à AC/DC, Dany Martel, organisateur et Samuel Florent-Beauchemin, président de la Fondation

Un 5e Rock vers l’autonomie

SHAWINIGAN — Les amateurs de la légendaire formation rock AC/DC seront heureux d’apprendre que le 5e rendez-vous des Rockers vers l’autonomie de Dany Martel mettra en vedette Hard as Rock, un hommage au groupe des frères Angus et Malcolm Young. Le spectacle au profit de la fondation Le Pont vers l’autonomie aura lieu le 4 avril à la salle communautaire de Saint-Étienne-des-Grès.

«La tenue de ce spectacle, année après année, représente pour moi un grand accomplissement. Non seulement, il s’agit d’une bonne action qui permet chaque année de remettre plusieurs milliers de dollars à une cause qui me tient à cœur, c’est aussi une façon de démontrer que, malgré mon handicap, je suis en mesure de m’impliquer et de faire la différence autour de moi», témoigne Dany Martel, celui qui a perdu l’usage de ses bras et ses jambes en 1984, à la suite d’un accident de la route.

Depuis le premier Rock vers l’autonomie, M. Martel a remis quelque 20 000 $ à la fondation, collaborant à la remise de quatre bras robotisés. Il souhaite qu’encore une fois, son implication permette de changer la vie d’une personne vivant avec les limitations motrices qui l’empêchent de se réaliser au quotidien et de vivre ses rêves.

Depuis sa création, en 2013, Le Pont vers l’autonomie a remis des bras robotisés à une vingtaine de personnes dans le besoin un peu partout au Québec. L’outil technologique a permis, dans certains cas, un retour sur les bancs d’école et dans d’autres, une entrée sur le marché du travail. L’impact est aussi majeur sur les proches des bénéficiaires qui voient leur fardeau diminué de façon importante.

«Ce bras a littéralement changé ma vie et celles de mes proches. Je peux maintenant boire, manger, ouvrir des portes et exécuter une foule d’autres actions du quotidien. Ce bras me confère une plus grande autonomie. Il y a eu des impacts positifs sur mon attitude et m’a donné la motivation nécessaire pour maintenant donner au suivant. Les gens qui assistent au spectacle chaque année font preuve d’une grande générosité en plus d’avoir un plaisir fou», affirme avec enthousiasme le promoteur, Dany Martel.

On souhaite accueillir 200 personnes et remettre 2500 $ à la fondation.