En juin 2018, le bâtiment désaffecté de la Villa du Jardin Fleuri, à Trois-Rivières a été détruit par un incendie.
En juin 2018, le bâtiment désaffecté de la Villa du Jardin Fleuri, à Trois-Rivières a été détruit par un incendie.

Trouble feuille de route pour le propriétaire d’une résidence minée par le virus

Isabelle Ducas
Isabelle Ducas
La Presse
Le copropriétaire de la résidence pour personnes âgées Notre-Dame de la Victoire, à Saint-Hubert, où la direction aurait tardé à demander de l’aide lors d’une éclosion de cas de COVID-19, a déjà perdu son permis pour un autre établissement qu’il exploitait, à la suite de la mort de deux pensionnaires.

Abraham Kaufman, un courtier immobilier d’Outremont, était copropriétaire de la résidence pour aînés Villa du Jardin Fleuri, à Trois-Rivières. Mais son permis a été révoqué à l’automne 2017 après plusieurs plaintes au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

Le CIUSSS avait notamment ouvert une enquête concernant la mort d’André Bourassa, un résidant de 79 ans mort gelé après s’être retrouvé enfermé à l’extérieur de l’établissement en février 2017. L’année précédente, une femme de 93 ans, Thérèse Roberge, était morte dans des circonstances similaires.

La suite sur lapresse.ca