Des gens provenant de partout en région et même de l’extérieur de la Mauricie se sont présentés lors de ce troisième rassemblement. Une diversité qui a rendu très fiers les six organisateurs.

Troisième rassemblement en soutien à Normand Trahan : une réussite en tous points pour les organisateurs

SAINT-ÉDOUARD-DE-MASKINONGÉ — C’est ce dimanche que se tenait le troisième rassemblement du mouvement Tous ensemble pour sauver le Zoo de Saint-Édouard visant à amasser des fonds pour payer les frais judiciaires du propriétaire de l’établissement.

Au total, on estime que quelque 300 personnes réparties sur toute la journée se sont rendues dans le stationnement du Zoo du Saint-Édouard pour démontrer leur soutien envers l’endroit. De quoi satisfaire les attentes des six instigateurs de l’événement qui s’attendaient plutôt à recevoir un peu plus de cent personnes. «Nous avons reçu un nombre très important de visiteurs qui s’alternaient sur le site pour nous encourager. Il y a même des gens qui sont venus alors qu’ils n’étaient même pas familiers avec notre groupe. Tout le monde a semblé bien heureux», mentionne la membre du comité organisateur Annie Carle. Les maires de Saint-Édouard-de-Maskinongé et de Sainte-Ursule ont eux aussi fait partie des 300 partisans du mouvement présents pendant le rassemblement.

En ce qui a trait à la collecte de fonds, elle s’est déroulée à un rythme effréné aux dires du comité organisateur. On estime que les ventes effectuées et les dons reçus ont permis d’amasser plus de 5510 $ qui seront versés à Normand Trahan et sa famille. En tout, ce sont 90 chandails «je suis zoo» qui ont été vendus sur un total de 150 disponibles. L’équipe d’organisation compte bien écouler les chandails restants dans les prochaines semaines. Il est à noter qu’une partie des profits générés par le service de restauration offert a également contribué à la somme d’argent amassée. 

Par ailleurs, l’équipe d’organisation peut déjà affirmer que ce rassemblement a été plus efficace que les deux précédents. «Nous avions mis le paquet afin que tout soit parfait. Les partisans du mouvement n’avaient donc aucune raison de ne pas venir nous voir», explique l’une des organisatrices Pamela Dubois. Pour Annie Carle et le reste de l’équipe, aucun point négatif n’est à retenir de la journée. «Nous avons réussi à atteindre tous les objectifs que nous nous étions fixés. C’est donc mission accomplie pour nous.»

Le rassemblement s’est amorcé vers onze heures sur le site du Zoo de Saint-Édouard alors que près de quarante personnes étaient présentes pour la cause. Une ambiance festive régnait d’ailleurs parmi les gens présents à l’événement. «Nous sommes là pour démontrer notre soutien au propriétaire et à son zoo qui lui a été arraché et non pour nous battre. C’est pour cette raison que le tout a été organisé sous la forme d’une grande fête», raconte Mme Dubois. 

Pour les gens présents, il était possible de prendre part à plusieurs activités tout au long de la journée. Ainsi, ceux et celles qui le souhaitaient pouvaient  jouer au lancer de la rondelle, nourrir les chevreuils du site et même écrire des messages de soutien au propriétaire de l’établissement avec des craies sur l’asphalte. Aux alentours de midi, le DJ François Gélinas a commencé à animer la journée pour les participants présents. 

Le comité organisateur en est présentement à faire son bilan final et à statuer sur la possible tenue d’un quatrième rassemblement pour amasser des fonds.