Le Centre hospitalier affilié universitaire universitaire régional est aux prises avec des éclosions d’influenza.

Trois unités touchées

Trois-Rivières — Le Centre hospitalier affilié universitaire régional (CHAUR) est présentement aux prises avec des éclosions d’influenza et sa direction déconseille aux proches de patients hospitalisés dans les unités touchées de leur rendre visite.

Le département de cardiologie est notamment affecté alors que sept cas ont été répertoriés, soit cinq le 6 janvier et deux autres qui se sont ajoutés jeudi. On compte également six autres cas dans deux autres unités depuis mercredi et vendredi.

«S’il n’y a pas d’autres cas qui s’ajoutent, les avis d’éclosion seront levés dix jours après l’apparition des premiers symptômes», explique Guillaume Cliche, agent d’information au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS – MCQ).

Afin de régler la situation le plus rapidement possible, la direction du CIUSSS – MCQ restreint l’accès aux unités touchées aux visiteurs. Les visites sont donc déconseillées, mais permises à un visiteur par usager à la fois. Les autres visiteurs doivent attendre à l’extérieur du département visité et l’accès est interdit aux autres chambres sur les autres unités en éclosion. Le port du masque est obligatoire pour circuler sur les unités en éclosion. Le port de l’équipement de protection est également nécessaire tel que décrit sur les affiches à l’entrée des chambres concernées. Pour les autres unités, deux visiteurs par patient sont autorisés entre 14 h et 20 h 30.

L’agent d’information tient à rappeler qu’il est important d’accorder une attention particulière à l’hygiène des mains, car cela contribue à prévenir la propagation des microbes et à éviter ou à rapidement circonscrire une éclosion. La population est également invitée à s’informer auprès de leur proche hospitalisé ou auprès de personnel de l’unité pour connaître les consignes en vigueur du secteur.

Évidemment, toute personne présentant des symptômes de grippe, gastroentérite ou qui ne se sent pas bien devrait s’abstenir de rendre visite à un proche.

Situation dans les urgences
Du côté des urgences, la situation continue d’être préoccupante à Trois-Rivières et Shawinigan.

En soirée vendredi au CHAUR de Trois-Rivières, le taux d’occupation des civières était de 153 %. Le nombre de patients occupant des civières était de 69, alors que le nombre de civières se trouvant au permis d’exploitation est de 45. Du côté de l’hôpital du Centre-de-la-Mauricie à Shawinigan, ce taux se chiffrait à 121 % alors que 23 patients se trouvaient sur des civières. Le nombre au permis d’exploitation y est de 19.

La situation était par contre moins problématique dans les autres urgences de la région, soit celles du Centre de services du Haut-Saint-Maurice de La Tuque, du Centre Cloutier-du Rivage du secteur Cap-de-la-Madeleine, Centre de services Avellin-Dalcourt de Louiseville et du Centre Christ-Roi de Nicolet, où les taux étaient inférieurs à 100 %.