Au lac des Piles, le lavage de bateaux obligatoire avant leur mise à l’eau est entré en vigueur le 1er mai.

Trois sites retenus afin d'obtenir un certificat de lavage pour pratiquer une activité nautique au lac des Piles

SHAWINIGAN — Les plaisanciers qui voudront obtenir le certificat de lavage pour pratiquer leur activité nautique préférée au lac des Piles devront se déplacer à l’un des trois endroits accrédités par la Ville de Shawinigan. Ces places d’affaires ont été annoncées lors de la séance publique de mardi.

Dès maintenant, Shawinigan Marine (chemin de Saint-Gérard) et Bateaux Jean Nobert (chemin de Sainte-Flore) offrent ce service. La Marina de Grand-Mère pourra également accorder ce certificat à sa station de lavage à compter de son ouverture, prévue à la mi-juin.

Rappelons que le conseil municipal applique ainsi un élément du plan directeur de l’eau du lac des Piles afin de protéger l’une des deux principales sources d’eau potable de la ville. Les visiteurs devront obligatoirement posséder un certificat émis par ces établissements, ce qui confirmera ainsi que le lavage de leur embarcation, motorisée ou non, a été effectué selon les règles de l’art. Cette mesure vise à empêcher l’importation de plantes envahissante dans ce lac.

En cette première année d’application, difficile d’évaluer comment le contrôle du respect de cette nouvelle politique s’effectuera au quotidien. Karine Beaulé-Prince, agente de communication à la Ville de Shawinigan, mentionne qu’une «collaboration» sera établie avec la Marina Prévost et le camping de la Baie Martin. Il est également prévu que l’Escouade bleue de Shawinigan effectue des vérifications occasionnelles sur le lac. Les plaisanciers doivent être prêts à présenter leur certificat de lavage à tout moment, autant lors de la mise à l’eau que durant la navigation.

«C’est la Ville qui est responsable de l’application réglementaire», précise Mme Beaulé-Prince. «Nous avons une collaboration avec la marina et le camping, parce que tout le monde a intérêt à ce que ces règles soient respectées. C’est pour le bien-être du plan d’eau et de l’environnement.»

En ce qui concerne les riverains, ils doivent demander, sans frais, leur certificat d’usager à la Ville, en autant que leur embarcation demeure au lac des Piles en permanence. Ce certificat est renouvelable annuellement, tandis que celui des visiteurs n’est valide que pour 48 heures. Ce dernier peut toutefois être renouvelé pour d’autres périodes de 48 heures, en autant que l’embarcation reste au lac des Piles.

«Mais si vous quittez le plan d’eau, quand vous reviendrez, vous devrez avoir un nouveau certificat valide», indique Mme Beaulé-Prince.

Nancy Déziel, conseillère du district de la Rivière, convient que les premiers mois de la politique de lavage serviront de laboratoire.

«Nous essayons comme ça pour cette première année et nous verrons comment ça va aller», commente-t-elle. «C’est sûr qu’il n’y aura pas de police permanente. On veut prévenir, sensibiliser les gens pour protéger notre source, mais toujours dans des paramètres financiers pas trop coûteux, parce que nos moyens sont limités.»

Pour le moment, le lac des Piles demeure le seul plan d’eau navigable à Shawinigan où le lavage d’embarcations est devenu obligatoire.