Pierre-Luc Fortin

Trois-Rivières: Pierre-Luc Fortin veut un second mandat

L'actuel conseiller municipal du district des Estacades, Pierre-Luc Fortin, sollicite un second mandat lors de l'élection municipale du  5 novembre. Le candidat indique avoir donné le meilleur de lui-même durant le dernier mandat et vouloir poursuivre le travail.
Parmi ses réalisations, il note la mise en place d'un comité vélo, qui a permis l'investissement d'un million de dollars dans le réseau cyclable dans le dernier mandat. Il a également créé une politique de toponymie ainsi qu'un comité dont il assume la présidence afin d'encadrer l'attribution de noms aux divers lieux.
Dans son district, il se dit fier d'avoir revalorisé le passage Clément-Jobin, le parc du Passage, la descente de la Traverse, le sentier Ogden et le parc Mgr-Comtois. C'est aussi à cet endroit que Pierre-Luc Fortin a développé et récemment inauguré le premier sentier comestible de Trois-Rivières. M. Fortin dit vouloir mettre à contribution sa capacité à mobiliser les meilleures ressources, ses idées et son dynamisme. «J'ai démontré que je pouvais affirmer de façon respectueuse mes opinions et défendre des positions différentes en demeurant fidèle à mes principes et à l'intérêt de mes concitoyens. Notons par exemple le cas de la fluoration de l'eau potable et l'ajout d'une fontaine à l'Amphithéâtre Cogeco», note au passage Pierre-Luc Fortin, qui affirme vouloir servir pour un second mandat avec la même énergie.
Le district des Estacades est actuellement le plus convoité en vue de l'élection. Outre M. Fortin, trois autres candidats sont sur les rangs, soit Jérôme Francoeur, Claire Leblanc et Robert Martin.
Le conseiller sortant dans le secteur Sainte-Gertrude, Raymond St-Onge, sollicite un deuxième mandat.
Bécancour: Raymond St-Onge sur les rangs
Bécancour (MR) - Le conseiller municipal de Bécancour, Raymond St-Onge, a manifesté son intention de solliciter un deuxième mandat dans le secteur Sainte-Gertrude.
«Les quatre dernières années m'ont permis d'oeuvrer au sein d'une équipe dynamique et dédiée à la cause municipale, ayant à coeur d'offrir le meilleur service possible au citoyen en tenant compte de la situation financière de la Ville», a-t-il fait savoir.
En plus des dossiers courants, diverses responsabilités lui ont été confiées, dont celui de l'agriculture. Il a ainsi participé au Plan de développement de la zone agricole de même qu'à tout ce qui a trait aux questions agroalimentaires. 
«J'ai aussi siégé à l'urbanisme ainsi qu'à la politique de l'arbre», a précisé M. St-Onge.
Au niveau de la MRC de Bécancour, celui-ci a représenté la Ville en siégeant au comité d'aménagement en plus de s'occuper de transport et de fibre optique.
«Au point de vue touristique, j'ai la chance de siéger au parc de la rivière Gentilly ainsi qu'au Moulin Michel», se plaît-il à signaler.
Au cours du prochain mandat, M. St-Onge souhaite poursuivre le travail entrepris, mais aussi participer aux prochains défis de la Ville tout en priorisant l'économie et la santé financière de Bécancour. 
Finalement, le conseiller sortant veut s'attarder à la rétention des jeunes en mettant de l'avant des opportunités et des projets pour leur trouver du travail à proximité.
La candidate dans le secteur de Sainte-Angèle-de-Laval, Joyce Hélie.
Bécancour: Joyce Hélie fait le saut
Bécancour (MR) - Dans le secteur Sainte-Angèle-de-Laval, à Bécancour, une nouvelle candidate se lance dans la course électorale, Joyce Hélie, qui convoite le poste de conseillère municipale pour le siège numéro 6 en vue du scrutin de novembre prochain.
Originaire de la région, elle cumule plus de 25 ans dans le domaine des affaires et du service à la clientèle. Cette fille de commerçant a appris dès sa jeunesse le sens de l'entrepreneuriat et du leadership. Cette expérience acquise au fil des années l'a amenée à avoir sa propre entreprise. Depuis maintenant 15 ans, Mme Hélie est propriétaire d'un salon de coiffure et d'esthétique.
Mère de deux garçons et pro-active, elle a fait partie de plusieurs comités dont le Carnaval de Sainte-Angèle et de Gentilly, les Comédiens de l'Isles, la première cuvée de la Maison des Jeunes, les loisirs, l'O.P.P. de l'école Explorami, Leucan, le Rendez-vous Ô Fleuve, le baseball mineur de Bécancour et le 50e anniversaire de la Ville de Bécancour. Elle dit vouloir mettre à profit son expérience et travailler à l'amélioration constante des services aux citoyens.
Pas de second mandat pour Olivier Lambert
NICOLET (MLY) - Le conseiller municipal Olivier Lambert a annoncé lundi qu'il renonçait à solliciter un second mandat à la Ville de Nicolet. 
L'actuel titulaire du siège no 1 a indiqué qu'il faisait une pause dans sa vie politique pour des raisons personnelles. 
M. Lambert souhaite notamment consacrer plus de temps à ses entreprises, le restaurant Mamma Mia et le bar laitier le Mamm glacé. Il projette en outre de fonder une famille.
Dans le communiqué qu'il a fait parvenir aux médias, M. Lambert a mentionné qu'il était satisfait de ses accomplissements. 
«Je suis fier d'avoir participé à l'implantation de projets pérennes pour la communauté», écrit-il. En tant que responsable de la jeunesse et des loisirs. 
M. Lambert a contribué à la création de la Commission jeunesse de Nicolet, à l'agrandissement du terrain de baseball Ghislain-Auger, et à la mise en place d'une surface de dek hockey Thermoform.
Malgré son retrait de la vie politique, M. Lambert souhaite tout de même faire sa part pour la communauté. 
«Je souhaite m'impliquer pour la cause du centre-ville, cause qui me touche personnellement considérant l'emplacement de mes commerces», précise-t-il.
S'il n'a pas l'intention de solliciter un second mandat en novembre, M. Lambert n'a pas exclu de se présenter à nouveau comme conseiller municipal dans quelques années.