Jean Lamarche

Vision zéro: Jean Lamarche veut attendre l’étude sur la sécurité routière

Trois-Rivières (MMG) — Jean Lamarche, attendrait les résultats de l’étude commandée par la Ville de Trois-Rivières et le ministère des Transports sur la sécurité routière dans la ville avant de s’engager à implanter Vision zéro, s’il est élu à la mairie de Trois-Rivières, le 5 mai prochain.

«Après plusieurs discussions avec un grand nombre de Trifluviens, je fais le constat que la philosophie Vision zéro, dans la formule présentée le 6 novembre dernier, ne reçoit pas l’adhésion de la population, a-t-il indiqué dans un communiqué diffusé dimanche soir. Il est clair que les citoyens se préoccupent de sécurité routière, mais ils ne signeront pas un chèque en blanc au conseil de ville.»

M. Lamarche souhaite également que les mesures prises au cours des cinq dernières années visant l’amélioration de la sécurité routière soient prises en compte dans la réflexion sur Vision zéro.

Le candidat a également remercié les acteurs et organismes qui ont participé aux consultations publiques qui ont, selon lui, «contribué à favoriser des échanges constructifs et positifs sur la question de la sécurité routière tout en assurant l’accessibilité à l’information pour les Trifluviennes et les Trifluviens».

Rappelons que le candidat à la mairie Jean-François Aubin a déjà pris position dans ce dossier, en faisant savoir qu’il s’oppose à la diminution de la limite de vitesse à 40 km/h pour l’ensemble des rues locales et collectrices de la Ville. Le troisième candidat déclaré dans cette course, Éric Lord, avait indiqué la semaine dernière vouloir attendre la fin des consultations avant de se prononcer.