La conseillère municipale Maryse Bellemare est heureuse de l’aboutissement du dossier de la passerelle piétonnière du parc des Terrasses-du-Fleuve.
La conseillère municipale Maryse Bellemare est heureuse de l’aboutissement du dossier de la passerelle piétonnière du parc des Terrasses-du-Fleuve.

Une passerelle piétonnière au parc des Terrasses-du-Fleuve

TROIS-RIVIÈRES — Après de nombreuses années de requêtes citoyennes et de démarches, une passerelle piétonnière sera finalement aménagée au parc des Terrasses-du-Fleuve, dans le secteur Trois-Rivières-Ouest. Cette passerelle reliera le parc à l’aire écologique et au boisé situé à proximité, où de nombreux bénévoles assurent l’entretien de sentiers et d’aménagements depuis des années sur plusieurs kilomètres le long du fleuve Saint-Laurent.

Le conseil municipal de Trois-Rivières a finalement donné son aval, jeudi dernier, à un emprunt de 300 000 $ qui permettra la construction de cette passerelle, donnant un meilleur accès aux amateurs de plein air qui souhaitent se balader de ce parc jusqu’au secteur Baie-Jolie en profitant de la nature.

La conseillère du district de Chavigny, Maryse Bellemare, ne cache pas à quel point elle est heureuse de voir enfin ce projet aboutir, un projet qui était réclamé depuis plusieurs années par les citoyens du secteur et qui avait aussi été poussé par l’ancienne conseillère Marie-Claude Camirand. Lors de son élection en 2017, Maryse Bellemare se souvient que c’était l’un des premiers dossiers sur lequel les citoyens l’interpellaient.

«Les premières requêtes officielles datent de 2015», indique-t-elle. Toutefois, les démarches initiales n’avaient pas permis d’obtenir une aide financière de Québec pour sa réalisation. Après cette nouvelle, la conseillère a tenu une assemblée publique afin de savoir si les citoyens souhaitaient toujours aller de l’avant. «Une soixantaine de personnes étaient prêtes à s’engager», se souvient-elle.

En été, des citoyens installent quelques planches pour pouvoir traverser ce ruisseau.

L’an dernier, l’Association de plein-air des Terrasses-du-Fleuve a donc été officiellement créée, avec un conseil d’administration et des bénévoles qui continuent chaque année de s’impliquer dans le projet. Une passerelle temporaire a été construite et est installée chaque hiver depuis plusieurs années par des citoyens, mais cette installation deviendra sous peu permanente.

Le projet de construction lui-même devrait osciller autour de 260 000 $, mais comprendra des travaux préparatoires qui font en sorte que le conseil a accepté un emprunt de 300 000 $ pour sa réalisation, inscrite au Plan triennal d’immobilisations. La passerelle devrait être construite en usine cet hiver, pour une installation sur place à l’été 2021.

Développement

Pour le conseiller municipal du district voisin de Pointe-du-Lac, François Bélisle, l’aménagement de cette passerelle se veut une excellente nouvelle dans une perspective de développement de ce secteur en un réseau de sentiers qui pourraient être entretenus à l’année. Le district Pointe-du-Lac, rappelons-le, débute avec l’aire écologique de l’autre côté de ce parc. La passerelle chevauche donc les deux districts de la Ville de Trois-Rivières.

«Ce que je souhaite maintenant, c’est peut-être une deuxième et même une troisième phase, avec des tracés de sentiers dans le respect de l’écologie. Présentement, les sentiers sont surtout entretenus l’hiver, mais je suis certain que ça pourrait se faire à l’année», considère M. Bélisle.

En hiver, une passerelle temporaire est installée par des citoyens, mais cet aménagement deviendra permanent dès l’été 2021.

Ce dernier estime que la passerelle devenait la pièce maîtresse d’un possible développement futur, mais que maintenant qu’il est acquis qu’elle sera construite, on peut penser à l’accélération d’un tel projet, conditionnel évidemment à l’acceptation du ministère de l’Environnement. «Il y a un potentiel énorme», croit M. Bélisle.