De gauche à droite, on peut voir Lucie Duval, directrice du développement au Canada pour Elora, le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, le directeur général Yves Duplatre, le président Philippe Sannejan et le directeur d'IDÉ Trois-Rivières Yves Marchand. À l'avant, on voit les deux mannequins qui portaient une partie de la collection Elora pour la présenter au public présent.

Une marque de prêt-à-porter s'installe à Trois-Rivières

La compagnie française de prêt-à-porter féminin Elora fera de Trois-Rivières le point central de son expansion nord-américaine. Les représentants de cette compagnie de vente à domicile étaient de passage dans la région vendredi pour annoncer officiellement l'implantation de leur siège social canadien en sol trifluvien.
Elora, établie à Lyon et dont le chiffre d'affaires s'élève annuellement à plus de 15 millions d'euros en France (plus de 22 M$), se spécialise dans la vente directe à domicile, au même titre que plusieurs compagnies déjà bien connues en Amérique du Nord, comme Tupperware ou encore Marie-Kay ou Aloette pour les produits cosmétiques.
Or, la demande du produit en Amérique du Nord se faisait de plus en plus sentir, relate le directeur général de la compagnie, Yves Duplatre. «Nous avons reçu plusieurs messages via notre site Internet ou notre compte Facebook de clientes québécoises qui se demandaient quand nos produits seraient disponibles au Québec. La demande répétée nous a incité à venir tester le marché ici, ce que nous avons fait au cours des derniers mois», explique M. Duplatre.
C'est grâce à la collaboration de Lucie Duval, directrice du développement d'Elora au Canada, que ces études de marché ont été menées. Originaire de Trois-Rivières, Mme Duval n'est pas étrangère à l'implantation du siège social ici.
Par ailleurs, le président de l'entreprise dit avoir été impressionné par l'accueil et le support aux entreprises obtenu ici, notamment par Innovation et développement économique (IDÉ) Trois-Rivières ainsi que l'hôtel de ville. «Je vous remercie de l'accueil et de l'intérêt que vous portez aux entreprises. Plusieurs villes en France auraient beaucoup à apprendre de vous», a souligné Philippe Sannejan, président d'Elora.
Comptant déjà plus de 700 conseillères et représentantes aux ventes en France, Elora a débuté son recrutement au Québec, et compte déjà sur la présence de 50 conseillères à travers la province. Déjà, des présentations à domicile ont eu lieu au cours des derniers mois, et les résultats ont été concluants. «Nous avons souvent réalisé des soirées à près de 2000 $ de ventes, c'est fréquent», confirme Lucie Duval.
La gamme de vêtements prêt-à-porter habille les femmes allant de la taille 6 à la taille 18. Les prix varient entre 45 $ et 80 $ pour les hauts du catalogue, et entre 70 $ et 110 $ pour les variétés de pantalons. Elora offre également une gamme d'accessoires mode et tient une ligne de prêt-à-porter pour hommes depuis peu.
Le siège social de Trois-Rivières sera implanté au cours du printemps, dans une bâtisse qui sera louée, ou construite si l'entreprise ne trouve pas de local qui puisse correspondre à leurs besoins. La bâtisse servira essentiellement de centre de distribution de la marchandise vers les conseillères qui auront placé les commandes à la suite des visites à domicile. Par ailleurs, Elora viserait, pour les prochaines années, de concevoir une partie de sa collection au Canada.
Un partenariat sera également mis en place avec le programme de Commercialisation de la mode du Collège Laflèche, où les étudiants et étudiantes auront la possibilité de réaliser certains stages au sein de l'entreprise.
Le public peut voir les modèles sur Internet au www.stylelora.ca.