Le ministre Jean Boulet
Le ministre Jean Boulet

Un déversement d'eaux usées «inacceptable», estime Jean Boulet

Gabriel Delisle
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Le ministre Jean Boulet qualifie «d’inacceptable» le déversement actuel à Trois-Rivières de 70 millions de litres d’eaux usées par jour dans la rivière Saint-Maurice causé par le bris d’une conduite d’égout.

«C’est certain que ce n’est pas acceptable et il va falloir faire ce qui s’impose pour remédier à la situation», a affirmé le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie en marge de la première pelletée de terre d’une piste cyclable à Trois-Rivières.

«On parle d’un projet aujourd’hui qui contribue à améliorer la qualité de l’environnement et qui fait la promotion du transport actif en périmètre urbain puis en même temps, on annonce un déversement d’eaux usées dans la rivière Saint-Maurice.»

Le député caquiste de Trois-Rivières estime que des décisions devront être prises concernant la désuétude des infrastructures sanitaires. Et Québec pourrait bien être au rendez-vous pour défrayer une partie de la facture, selon M. Boulet.

«Ça passera par le financement qui s’impose. Mais on ne peut pas accepter comme société avec tous les efforts qu’on fait des répercussions écologiques de cette nature», affirme également le ministre Jean Boulet.

Jusqu’à dimanche

La Ville de Trois-Rivières prévoit toujours pouvoir terminer les travaux de réfection de la conduite endommagée d’ici dimanche. L’imposante pièce manquante doit être livrée ce samedi et aussitôt installée. 

«Nous devrions pouvoir redémarrer la station de pompage dimanche. Mais ce type d’installations doit repartir progressivement, ce qui fait que le déversement se terminera de façon progressive», note Guillaume Cholette-Janson, porte-parole à la Ville de Trois-Rivières.  

Diminution de la consommation d’eau demandée

Alors que les eaux usées de Trois-Rivières sont déversées directement dans la rivière Saint-Maurice, la Ville demande aux citoyens de réduire leur consommation d’eau potable. L’objectif est de diminuer les rejets dans l’environnement. 

Lancé en début de semaine, l’appel à la diminution de la consommation a en effet permis de diminuer l’apport d’eau à la station de pompage. La Ville a noté mardi et mercredi des diminutions de 7 % et de 8 % du volume d’eaux usées. Jeudi, la diminution enregistrée n’était que de 1 %. 

La Ville profite aussi de l’occasion pour rappeler à la population l’importance de ne mettre que du papier hygiénique dans la toilette. «Tout ce qui est filamenteux, comme des cheveux ou de la soie dentaire, cause beaucoup de bris de conduites», note Guillaume Cholette-Janson.