Pierre Michel Auger, député de Champlain, Janyne Héroux, directrice générale du Transport adapté et collectif des Chenaux, Sonia Auclair, présidente du Transport adapté et collectif des Chenaux, Gérard Bruneau, maire de Saint-Maurice et préfet de la MRC des Chenaux.

Un circuit rapide vers Trois-Rivières

SAINT-LUC-DE-VINCENNES — «Dans les prochains jours, les citoyens de la MRC des Chenaux auront accès à un service de transport rapide entre les différentes municipalités, mais surtout vers Trois-Rivières», explique Pierre Michel Auger, député de Champlain.

En effet, le gouvernement du Québec a octroyé une aide financière de 113 990 $ à la MRC des Chenaux pour soutenir le transport interurbain sur son territoire. La somme provient du Fonds vert ainsi que du Fonds des réseaux de transport terrestre.

Le député de Champlain en a fait l’annonce vendredi lors d’une conférence qui a eu lieu au bureau du Transport adapté et collectif des Chenaux (TAC). Janyne Héroux, directrice générale du TAC des Chenaux, explique que ce service assurera une mobilité plus durable à la MRC des Chenaux. «Cela va permettre d’aller vers Trois-Rivières dans un laps de temps beaucoup plus court, c’est-à-dire environ une heure», précise-t-elle. De plus, des stationnements incitatifs seront mis à la disposition des usagers.

Un plus pour les étudiants
M. Auger estime que ce nouveau service facilitera grandement la vie des étudiants des cycles supérieurs de la MRC. «Nous avons actuellement 160 jeunes de la MRC des Chenaux qui vont au Cégep de Trois-Rivières, 160 qui étudient à l’UQTR et presque autant de jeunes qui fréquentent le Collège Laflèche. Ce transport leur permettra de se rendre à leurs cours rapidement. Il servira aussi aux citoyens qui ne possèdent pas de véhicule ou encore qui désirent prendre les transports en commun», explique-t-il. Il ajoute que cela pourrait inciter des jeunes à faire des études à un coût moindre puisqu’ils n’auront pas à assumer les frais d’un véhicule ou encore d’un appartement.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du volet II - Aide financière au transport collectif régional du Programme d’aide au développement du transport collectif. « Les investissements annoncés aujourd’hui engendreront de multiples bénéfices pour les individus et les communautés. Un système de transport collectif accessible et efficace contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, et constitue aussi un outil de développement économique et social majeur pour le Québec et ses municipalités», estime Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

De son côté, Gérard Bruneau, maire de Saint-Maurice et préfet de la MRC des Chenaux, était bien heureux de cette annonce. «Je suis fier de constater la diligence des intervenants dans la mise sur pied d’un service de transport interurbain fiable, abordable et confortable qui contribuera à consolider le dynamisme de notre région.»

D’autres projets?
L’aide accordée contribue au maintien des parcours interurbains pour une période de 12 mois. «Ce n’est qu’un début. Nous aimerions bien étendre ce service et même faire le lien avec Shawinigan», conclut M. Auger.