L’ouverture des soumissions pour la construction du colisée s’est faite en présence d’employés du greffe de l’hôtel de ville de même que de hauts fonctionnaires de la Ville de Trois-Rivières.

Trois soumissionnaires pour le colisée

Trois-Rivières — Trois soumissionnaires ont finalement déposé une proposition en vue de construire le nouveau colisée du District 55, dont deux qui semblent entrer dans l’enveloppe budgétaire initiale. Les projets seront désormais analysés par le comité de sélection et une recommandation devrait être faite au conseil municipal vers le mois de janvier.

À l’ouverture des soumissions, vendredi matin, trois entrepreneurs avaient fait parvenir une soumission. À 56 668 878 $, Groupe TEQ a présenté la soumission la plus basse. Le Groupe Pomerleau inc. suit de près avec une proposition à 56 911 475 25$. Finalement, EBC inc. soumissionne de son côté à 75 412 481,92 $.

On sait que l’enveloppe budgétaire prévue pour le projet se chiffrait à 53,6 M$. Toutefois, le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque a précisé vendredi matin que les deux premières soumissions entraient dans l’enveloppe budgétaire prévue puisqu’elles tenaient aussi compte des taxes. En effet, les prix proposés par les entrepreneurs comprennent les taxes. Toutefois, la Ville reçoit sur ce projet un remboursement de taxes à la hauteur de 11 %, ce qui fait que deux des trois soumissions entrent dans l’enveloppe budgétaire prévue. La Ville assume pour sa part un pourcentage de taxes de 4 % sur le prix final.

Il n’a cependant pas été possible, vendredi, d’avoir plus de détails sur l’ensemble des dossiers soumis dans le cadre de cet appel de propositions. Le nombre de sièges proposés par chacun des entrepreneurs de même que le visuel de la bâtisse feront partie des éléments qui seront analysés par le comité de sélection. «L’architecture, les images entrent en ligne de compte dans l’évaluation qu’on va faire pour éventuellement faire une recommandation au conseil municipal», a précisé l’agent d’information de la Ville de Trois-Rivières, Yvan Toutant.

Trois soumissionnaires ont déposé des projets pour construire le futur colisée du District 55.

Ce dernier soutient que le comité de sélection ne doit pas s’en tenir qu’au concept du plus bas soumissionnaire. «Ce n’est pas juste une question de prix. Nous avions des exigences de certains aménagements intérieurs et extérieurs. La prochaine étape du processus, c’est d’évaluer si tout est conforme par rapport aux devis exigés de la part des soumissionnaires. Il faut valider, regarder si ça entre ou non dans les devis que nous avions demandés, dans les exigences», indique M. Toutant.

Ainsi, même si elle dépasse de près de 22 M$ l’enveloppe budgétaire déterminée, la soumission envoyée par EBC inc. sera étudiée comme les autres et n’est donc pas rejetée d’emblée. «Elle va être étudiée au même titre que les deux autres, même si ça dépasse de beaucoup», ajoute M. Toutant. 

Rappelons que peu de temps avant les élections municipales, le maire a confirmé que de nouvelles exigences avaient été transmises aux soumissionnaires, voulant que le nombre de places exigées à l’intérieur du colisée de deux glaces soit de 5500, incluant les places assises, les loges ainsi que les places debout. Initialement prévu à 5000 sièges pour une glace et 500 sièges pour l’autre, il y a fort à parier que le projet qui sera soumis au conseil municipal se situera en deçà de ce nombre de sièges. 

Le comité de sélection qui étudiera les propositions pourrait être en mesure de présenter une proposition au conseil municipal au mois de janvier, afin que les élus tranchent la question. «On n’est pas dans une course contre la montre. On va prendre le temps de bien faire les choses», évoque Yvan Toutant.

Entrepreneurs

Les trois entreprises soumissionnaires ont toutes les trois des portfolios impressionnants en termes de réalisations un peu partout au Québec, et possèdent toutes les trois de l’expertise dans le genre d’installation souhaitée par la Ville de Trois-Rivières.

Groupe TEQ, dont le siège social est à Montréal, avait notamment construit l’aréna Rivière-du-Nord de Saint-Jérôme, et avait aussi procédé aux rénovations de l’aréna de l’Université Concordia de Montréal.

Situé à Saint-Georges-de-Beauce, Groupe Pomerleau a pour sa part construit le Centre Vidéotron de Québec. C’est également cette entreprise qui a obtenu le contrat pour la réhabilitation du pont Laviolette dans la région.

Finalement, EBC inc. a réalisé le Complexe aquatique Pierre-Laporte de Boucherville, en plus de procéder à l’agrandissement du stade Percival-Molson de Montréal et à l’agrandissement du colisée de Rimouski. Le siège social de l’entreprise est situé à l’Ancienne-Lorette.