La Ville pourrait bientôt interdire tout rassemblement extérieur dans des parcs ou des lieux publics.
La Ville pourrait bientôt interdire tout rassemblement extérieur dans des parcs ou des lieux publics.

Trois-Rivières se dote d’outils pour pouvoir interdire les rassemblements extérieurs

Trois-Rivières — La Ville de Trois-Rivières modifiera bientôt son Règlement sur la paix, l’ordre et la sécurité publique afin de prévoir une clause qui permet d’interdire, pour des raisons de sécurité publique, les rassemblements extérieurs. Un avis de motion a été déposé, mardi soir, et le règlement sera modifié au cours des prochaines semaines.

On sait déjà que les policiers de la Sécurité publique ont le pouvoir de remettre des amendes aux citoyens qui ne respecteraient pas les règles de distanciation sociale en ces temps de pandémie. Or, explique le maire, ce pouvoir est parfois difficile à appliquer étant donné la difficulté à mesurer exactement la distance qui sépare les gens au moment de l’intervention.

Pour le moment, cette modification au règlement ne deviendrait effective que si le conseil adoptait une résolution en ce sens, ce qui n’est pas le cas présentement. «On est encore à l’étape où ça fonctionne bien, mais on se dote d’outils pour pouvoir intervenir. Autrement dit, il y a le «on peut», le «on veut» et le «on doit». Pour le moment, on en est encore au «on peut», note Jean Lamarche.

Une telle application concernerait majoritairement les rassemblements dans les parcs et endroits publics extérieurs qui, à l’exception des modules de jeux pour enfants, demeurent accessibles en cette période. Le maire a tenu à préciser que cette modification ne devait pas être comprise comme une intention de vouloir éventuellement fermer les parcs et espaces publics extérieurs au besoin, mais bien de doter la police de Trois-Rivières de nouveaux outils pour sanctionner les individus qui continueraient de s’y rassembler.

Permis de terrasses gratuits

Afin de donner un coup de pouce aux restaurateurs trifluviens en ces temps de pandémie, la Ville de Trois-Rivières n’exigera pas, pour la saison 2020, de frais relatifs à l’exploitation d’une terrasse extérieure. Le conseil municipal de Trois-Rivières a été saisi d’un avis de motion en ce sens, et ce règlement devrait entrer en vigueur au cours des prochaines semaines.

Le permis pour opérer une terrasse cet été sera gratuit pour les restaurateurs.

Bien qu’on ne sache pas, pour le moment, la date officielle où les restaurants pourront rouvrir leurs portes afin de recevoir des clients en salle à manger, le maire Jean Lamarche indique que la Ville se devait de donner un peu de répit aux restaurateurs qui auront été durement touchés durant cette pandémie.

«On ne sait même pas encore s’il pourra y avoir des terrasses cet été pour les restaurateurs, ça dépendra des annonces gouvernementales. Mais de notre côté, on n’exigera pas de frais pour opérer une terrasse», souligne Jean Lamarche.

Précisons en effet que pour avoir le droit d’opérer une terrasse extérieure, qu’elle soit au centre-ville ou n’importe où sur le territoire de Trois-Rivières, chaque restaurateur doit se procurer un permis auprès de la Ville.

Pour Trois-Rivières, cette décision représentera un manque à gagner de plus ou moins 45 000 $ en 2020, un effort qui s’inscrit dans les différentes mesures que l’administration municipale prend pour assurer la relance de l’économie durant cette pandémie, mentionne Jean Lamarche.