Trois-Rivières: les composteurs sont partis comme des petits pains chauds

Trois-Rivières — Il ne sert plus à rien d’appeler à la Ville de Trois-Rivières pour acheter un composteur ou s’inscrire à la formation annoncée en conférence de presse mercredi après-midi. Tout est déjà vendu, tout est déjà réservé.

Plusieurs citoyens intéressés se sont cogné le nez en appelant à la Ville, tôt jeudi matin.

Selon Guillaume Cholette-Jeanson du service des communications de la Ville, l’effet des médias sociaux y est pour quelque chose. La nouvelle, communiquée aux médias à 14 h 30 mercredi, s’est répandue tellement vite qu’à 18 h, la moitié des composteurs étaient déjà réservés. La nouvelle a été partagée 109 fois.

M. Jeanson ne pouvait confirmer que la Ville, devant un tel engouement, répétera l’opération rapidement, mais la popularité du compostage démontre, selon lui, «que la préoccupation environnementale est très présente chez les citoyens.»