La Ville de Trois-Rivières pourrait devoir fermer ses parcs si les citoyens devaient continuer de les fréquenter sans respecter les règles de distanciation sociale.
La Ville de Trois-Rivières pourrait devoir fermer ses parcs si les citoyens devaient continuer de les fréquenter sans respecter les règles de distanciation sociale.

Trois-Rivières exhorte les citoyens à respecter les règles

Trois-Rivières — À l’approche du congé Pascal, la Ville de Trois-Rivières exhorte la population à respecter les règles de distanciation sociale en ces temps de pandémie de coronavirus. En point de presse, jeudi, le maire Jean Lamarche n’a d’ailleurs pas écarté la possibilité que la Ville soit obligée de fermer les parcs si les citoyens continuent de les fréquenter sans respecter la distanciation de deux mètres obligatoire avec quiconque ne réside pas à la même adresse.

«La dernière chose que l’on veut, c’est devoir fermer nos parcs. Mais nous devrons considérer cette possibilité, si les gens y sont trop nombreux et ne respectent pas la distance requise entre eux et les autres», a expliqué le maire Lamarche. Il a par ailleurs invité les citoyens à rebrousser chemin s’ils constatent que le parc où ils se dirigent est déjà hautement fréquenté.

À l’heure actuelle, seul le parc de l’île Saint-Quentin est fermé à la population, et ce, même si le chantier qui s’y déroule est arrêté temporairement.

En outre, la Ville rappelle que la police de Trois-Rivières peut désormais distribuer des contraventions allant de 1000 $ à 6000 $ à toute personne qui ne respecterait pas l’ordre de distanciation. Les directives gouvernementales s’appliquent tant aux adultes qu’aux enfants, a rappelé le directeur de la police de Trois-Rivières, René Martin.

«Des citoyens sont inquiets de voir des enfants d’un même quartier se rassembler pour jouer ensemble. Or, cette pratique contrevient aux règles de santé publique», a rappelé M. Martin, qui invite les citoyens à dénoncer tout rassemblement intérieur ou extérieur en téléphonant au (819) 691-2929.

Il n’est pas non plus permis aux grands-parents de visiter leurs petits-enfants s’ils n’habitent pas à la même adresse civique, rappelle René Martin. En tout temps, seules les personnes habitant sous le même toit peuvent faire un rassemblement intérieur ou extérieur. Sinon, les personnes doivent respecter une distance de deux mètres entre chaque personne lorsqu’elles sont à l’extérieur.

Feux à ciel ouvert

La Ville de Trois-Rivières cessera d’émettre, jusqu’à nouvel ordre, des permis pour les feux à ciel ouvert, les feux de joie et les feux d’artifice. Par cette mesure, la Ville souhaite restreindre les interventions des pompiers afin de les protéger contre les risques de transmission du coronavirus.

Les permis pour les feux de brûlage, comme le bois, les branches et les herbes sèches, de même que pour tous les autres types de feu ne sont donc plus disponibles et ces feux sont ainsi réputés illégaux. Seuls les feux récréatifs effectués dans un foyer extérieur muni d’un pare-étincelles, équipement conforme au règlement municipal, sont autorisés.

«La Sécurité incendie est un service essentiel qui doit prioriser ses opérations pour maintenir au mieux sa capacité opérationnelle. Précisons que la Ville de Trois-Rivières ainsi que d’autres municipalités ont répondu à l’invitation de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) de suspendre, comme elle, la délivrance de permis de brûlage», indique la Ville dans un communiqué.