Benoît Boisvert et Éloïse Dubuc ont pris la parole au nom des centaines d’étudiants mobilisés pour l’environnement.

Trois-Rivières appuie la Déclaration citoyenne universelle d’urgence climatique

Trois-Rivières (PVD) — La Ville de Trois-Rivières joint finalement le mouvement provincial, en appuyant la Déclaration citoyenne universelle d’urgence climatique. Le conseil municipal de Trois-Rivières a voté, mardi soir, une résolution en ce sens, sous les applaudissements de dizaines de personnes, dont plusieurs élèves des écoles secondaires de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy venus demander aux élus d’appuyer ce mouvement.

Les élus avaient été interpellés par ces jeunes, déjà mobilisés depuis plusieurs semaines sur cette déclaration. L’adoption à l’unanimité de cet appui a par ailleurs été soulignée par le discours de deux jeunes se faisant les porte-paroles de ce groupe, Éloïse Dubuc et Benoît Boisvert. Un discours qui a d’ailleurs été suivi d’une des rares ovations jamais vécue à l’hôtel de ville, tant de l’assistance que de l’ensemble du conseil municipal.

Le conseiller municipal Pierre Montreuil, qui a été le porteur du dossier au conseil municipal, a lui aussi tenu à prendre la parole après cette adoption. Visiblement ému, il a souligné les efforts des élèves et de leurs professeurs à sensibiliser la population et les élus, et les a incités à poursuivre leurs efforts en talonnant constamment les décideurs pour que «les bottines suivent les babines».

La Ville s’engage à mandater le comité de suivi de la politique de développement durable de rédiger d’ici le 31 décembre 2019 un plan d’action pour aller plus loin dans ses mesures en faveur du climat. Elle prend l’engagement de mettre à jour d’ici un an son inventaire des émissions de gaz à effet de serre. Le conseil municipal veut aussi développer des solutions dès 2019 en transport électrique pour les camionnettes légères, en plus d’inciter les employés municipaux à conduire les véhicules de la Ville de façon écoresponsable.

Également, d’ici 2020, la Ville s’engage à améliorer le réseau de pistes cyclables desservant les lieux qui génèrent le plus de déplacements comme le Centre hospitalier régional, les maisons d’enseignement et le centre-ville. Elle souhaite du même coup encourager dès juillet 2019 le transport en commun et le covoiturage.