Le projet s’est développé en collaboration avec Culture Trois-Rivières et vise à mettre en lumière le centre-ville.
Le projet s’est développé en collaboration avec Culture Trois-Rivières et vise à mettre en lumière le centre-ville.

Trois circuits de marche pour raviver le centre-ville

TROIS-RIVIÈRES — Trois nouveaux circuits de marche sont désormais proposés aux citoyens, visant à faire découvrir près de 80 attraits au centre-ville de Trois-Rivières à l’aide de pastilles informatives.

Au gré des parcours, des pastilles découvertes ont été apposées à même la chaussée pour agrémenter l’expérience et informer le public en ce qui a trait à ces joyaux. Le marquage au sol a pour mission de guider les visiteurs.

Des pastilles découvertes enrichissent le parcours de ces circuits en proposant de l’information supplémentaire en lien avec les attraits.

Les circuits sont qualifiés de distincts, mais complémentaires. Trois thématiques se retrouvent donc à la disposition de la population: architecture et patrimoine, l’urbain et le panoramique sillonnent respectivement des trajets de 0,8 km, 2,7 km et 2,8 km.

Le Flambeau à la place Pierre-Boucher fait office de point de départ des circuits. Accessibles aux jeunes et moins jeunes, et ce, gratuitement et en tout temps, les parcours arpentent notamment une partie des rues Notre-Dame Centre, des Ursulines, Radisson et du Fleuve. Par ailleurs, certaines rues ont d’ailleurs été aménagées en rues partagées pour la saison estivale afin d’assurer la sécurité des visiteurs.

Au total, trois itinéraires sont proposés aux marcheurs de tous les niveaux. Différents thèmes règnent: architecture et patrimoine, l’urbain et le panoramique pour les amateurs jeunes et moins jeunes.

Découvrir, mais autrement

Conceptualisée dans le contexte de pandémie que l’on connaît, cette initiative poursuit un double objectif: celui de permettre aux gens de découvrir autrement le centre-ville de Trois-Rivières tout en évitant un flux concentré de visiteurs sur les artères principales, notamment sur la rue des Forges qui, rappelons-le, est devenue en partie piétonne pour l’été.

Avec cette mise en action des tracés, la Ville y voit une opportunité de mettre en lumière des attraits et des rues moins fréquentées du centre-ville. Si l’expérience s’avère concluante, d’autres circuits pourraient naître ailleurs sur le territoire trifluvien.