Une nouvelle bretelle d’accès à l’autoroute 40 est, non loin du District 55 à Trois-Rivières, sera aménagée au cours des deux prochaines années.

Travaux routiers: nouvelle bretelle d’accès à la 40

TROIS-RIVIÈRES — Le gouvernement de la CAQ investira pas moins de 163 M$ dans différents travaux routiers au cours des deux prochaines années en Mauricie, et 144 M$ sur la même période pour le Centre-du-Québec. Ces importants investissements se traduiront notamment par l’aménagement d’une nouvelle bretelle d’accès à l’autoroute 40 par la Place des Miliciens, non loin du District 55 à Trois-Rivières, afin de désengorger le trafic aux heures de pointe sur le boulevard Jean-XXIII.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, était effectivement de passage en Mauricie mardi matin et au Centre-du-Québec en après-midi pour faire l’annonce des différents chantiers routiers qui seront réalisés dans les deux régions au cours des 24 prochains mois.

Il a indiqué l’importance de l’aménagement de cette nouvelle bretelle d’autoroute notamment pour favoriser la fluidité de la circulation dans ce secteur névralgique de Trois-Rivières.

«C’était une demande importante pour assurer une fluidité et une meilleure sécurité sur le réseau. C’était attendu. On va investir dès cette année pour ajouter une bretelle additionnelle», a expliqué le ministre Bonnardel, lors d’une mêlée de presse. Ces travaux seront donc en préparation en 2019 et devraient débuter en 2020, à peine quelques mois après l’inauguration prévue du colisée du District 55 qui sera situé juste à côté.

La correction de la route 155 au kilomètre 107 à La Tuque, bien que déjà annoncée l’an dernier par l’ancien gouvernement libéral, se trouve de nouveau dans la liste des travaux qui doivent être réalisés sous peu. On se souviendra que la courbe située à cette hauteur était dangereuse et avait d’ailleurs coûté la vie à Stéphanie Deschamps et sa fille Lexann, le 4 janvier 2017. Le ministère fera du même coup suite aux recommandations du rapport du coroner dans ce dossier. Et même si ce chantier avait déjà fait l’objet d’une annonce, le ministre Bonnardel assure que cette fois sera la bonne, puisque la préparation a déjà été faite et qu’il est maintenant temps de passer au chantier.

D’autres investissements importants sont également attendus, notamment sur la route 153 à Hérouxville où une réfection majeure sera réalisée sur 6 km entre l’avenue Saint-Georges et la ville de Saint-Tite, ou encore l’asphaltage de 75 kilomètres sur l’autoroute 40 et de 40 kilomètres sur l’autoroute 55. On compte également dans ces investissements la poursuite des travaux de réfection du pont Trudel à Shawinigan, de même que ceux du remplacement du pont de la route 159 à Saint-Stanislas, deux chantiers déjà amorcés et qui se poursuivront jusqu’en 2020.

En Haute-Mauricie, il y aura également des travaux réalisés sur la route d’Obedjiwan, des contrats qui seront octroyés aux Autochtones de la communauté, a fait savoir la députée de Laviolette–Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif.

Au total, ce sont 77 chantiers qui seront, soit préparés ou réalisés au cours des deux prochaines années partout en Mauricie.

Centre-du-Québec

Au Centre-du-Québec, d’importantes sommes seront allouées à la reconstruction du pont situé sur la route 132, au-dessus de la rivière Godefroy à Bécancour. Le chantier, déjà en préparation depuis quelques mois, devrait se concrétiser et se réaliser en 2019 et en 2020.

Des sommes considérables seront également octroyées au programme de réfection de divers ponceaux dans plusieurs municipalités, de même que la reconstruction du pont de la route 132 au-dessus de la rivière Lemire, à Baie-du-Fèbvre.

On prévoit aussi 40 kilomètres d’asphaltage sur l’autoroute 20 et 15 kilomètres sur l’autoroute 55.

Pour toute la région du Centre-du-Québec, ce sont pas moins de 82 chantiers qui seront en préparation ou en cours de réalisation durant les deux prochaines années.

Le ministre a spécifié, en outre, que ces travaux seront planifiés et réalisés dans une optique de causer le moins d’entraves possible à la circulation.

Transparence

Le ministre Bonnardel a par ailleurs martelé que son gouvernement misait désormais sur la transparence en ce qui concerne les travaux routiers et allait publier sur le site du ministère des Transports la totalité des travaux en préparation ou en cours de réalisation de même que les coûts qui y seront rattachés. «Les gens pourront consulter sur le site du ministère tous les projets qui seront réalisés cette année et seront en préparation pour l’an prochain. Pour notre équipe, c’est important d’être le plus transparent possible», considère-t-il.

Son collègue ministre responsable de la Mauricie et député de Trois-Rivières, Jean Boulet, a pour sa part souligné l’importance de ces travaux dans le fait non seulement de créer de l’emploi dans la région mais aussi d’améliorer la qualité de vie des citoyens et usagers de la route.