Le poste principal de pompage, situé au 90 rue Notre-Dame Est, sera rénové dès le mois d’octobre à Cap-de-la-Madeleine.

Traitement des eaux usées: un premier chantier en branle

TROIS-RIVIÈRES — Cette année, la Ville de Trois-Rivières entreprend deux chantiers importants pour améliorer le traitement des eaux usées, ce qui représente un investissement de 20 M$. Nettoyage de deux étangs d’épuration et mise à niveau du poste de pompage principal au Cap-de-la-Madeleine: voici un aperçu des travaux qui seront réalisés.

Le premier chantier, de 5 M$, débuté en juillet, se prolongera jusqu’en septembre dans le secteur Sainte-Marthe-du-Cap. Il consiste à enlever la boue de deux étangs d’épuration sur huit. «La réglementation provinciale demande à ce qu’il y ait un nettoyage des étangs d’épuration quand elles atteignent 15 % des capacités de boue, c’est ce que la Ville vient faire. Ça va nous permettre d’avoir des étangs d’épuration qui sont beaucoup plus efficaces pour retourner une eau plus propre au fleuve», explique Guillaume Cholette-Janson, agent de communication à la Ville de Trois-Rivières.

Ainsi, la Ville se doit de nettoyer ces étangs d’épuration puisque la boue qui s’accumule vient éventuellement boucher les tuyaux d’aération. La boue qui se forme provient des déchets que les citoyens jettent dans leur toilette, comme des cheveux, de la soie dentaire ou même de la nourriture. Plusieurs étapes sont nécessaires pour réaliser ce nettoyage. «Il y a un travail de dragage qui va être fait avec une pelle et une pompe de surface. Par la suite, on va bien assécher l’un des quatre étangs pour mieux nettoyer. On va changer les tuyaux d’aération», explique l’agent de communication. Notamment, ce sont les vannes d’aération qui permettent de filtrer l’eau avant de l’envoyer vers le fleuve, précise-t-il.

Deux des huit étangs d’épuration seront nettoyés dès le mois de juillet dans le secteur Sainte-Marthe-du-Cap.

Le deuxième chantier, évalué à 15 M$, s’effectuera au poste principal de pompage situé au 90 rue Notre-Dame Est à Cap-de-la-Madeleine. Quant à eux, les travaux se dérouleront d’octobre 2019 à janvier 2021. «La station de pompage va être rénovée. On va faire le changement des pompes, le changement du système électrique et on va aussi ajouter une génératrice électrique pour pouvoir subvenir aux besoins de la station en cas de panne électrique», ajoute M. Cholette-Janson.

La fiabilité du poste de pompage sera améliorée, ce qui aura pour effet de diminuer les défaillances électriques qui produisent des déversements dans la rivière Saint-Maurice, complète-t-il. Rappelons qu’en juin dernier, un déversement de près de 60 millions de litres d’eaux usées avait été déversé dans la rivière à cause d’un bris survenu sur un transformateur électrique. «Les investissements qui sont annoncés vont permettre de réduire grandement le nombre de déversements», soutient l’agent de communication.

La Ville de Trois-Rivières considère ces deux chantiers comme étant majeurs. «Ce sont de très gros investissements. Ça concerne la tuyauterie de la Ville. Au quotidien, les citoyens ne verront pas une très grande différence, mais en même temps ça offre un service qui est essentiel», appuie M. Cholette-Janson.

Des travaux seront réalisés à l’intérieur du poste principal de pompage pour mettre à niveau le système de pompage et l’entrée électrique.

D’ailleurs, ces travaux occasionneront quelques entraves à la circulation sur la rue Notre-Dame Est. Les citoyens peuvent rester informés grâce à la carte interactive qui se trouve sur le site Web municipal.