Un allègement de la tarification des terrasses pourrait être envisagé pour les restaurateurs de Trois-Rivières, si les mesures de distanciation sociale ne leur permettaient pas d’opérer les terrasses à pleine capacité lors de la réouverture des restaurants.
Un allègement de la tarification des terrasses pourrait être envisagé pour les restaurateurs de Trois-Rivières, si les mesures de distanciation sociale ne leur permettaient pas d’opérer les terrasses à pleine capacité lors de la réouverture des restaurants.

Terrasses: Trois-Rivières envisagerait un allègement des tarifs pour les restaurateurs

Trois-Rivières — La Ville de Trois-Rivières a amorcé une réflexion quant à l’ouverture des terrasses des restaurants de son territoire, spécialement en ce qui concerne le centre-ville de Trois-Rivières, en lien avec la pandémie de coronavirus et les mesures de distanciation sociale. Pendant que certaines villes au Québec réfléchissent à l’idée d’augmenter la superficie des terrasses, Trois-Rivières pourrait quant à elle considérer un allègement de la tarification pour les restaurateurs.

Questionné sur le sujet en marge du conseil municipal de mardi soir, le directeur de l’aménagement et de la gestion du territoire, Robert Dussault, a confirmé qu’une réflexion était en cours et que le conseil municipal pourrait être appelé à se prononcer sur une modification réglementaire exceptionnelle au cours des prochaines semaines.

En fait, la situation des terrasses au centre-ville de Trois-Rivières fait qu’on ne peut tout simplement pas envisager d’augmenter leur superficie, étant donné qu’on se retrouve déjà à la limite des normes réglementaires pour favoriser la circulation des personnes à mobilité réduite sur le pavé des trottoirs.

Par contre, lorsque les restaurants auront le feu vert du gouvernement pour rouvrir leurs portes, il y a fort à parier que ça se fera selon certaines règles qui pourraient demander de respecter des normes de distanciation sociale. Les propriétaires de restaurants ne pourraient donc pas envisager d’opérer les terrasses à leur pleine capacité et, par le fait même, à leur pleine rentabilité, reconnaît la Ville.

Un allègement de la tarification relative à l’ouverture des terrasses pourrait alors être envisagé, confirme M. Dussault, précisant qu’une telle mesure devra obligatoirement être adoptée par le conseil municipal avant de pouvoir être considérée comme en vigueur. La mesure aurait évidemment comme objectif de donner un peu d’air aux restaurateurs, qui auront déjà été fortement touchés par la crise de la COVID-19.

Le point pourrait être discuté lors du prochain conseil municipal, dans deux semaines.