De gauche à droite: Dominic Fugère, président d’honneur, Sophie Bernier, animatrice du téléthon 2019, en compagnie de son dernier-né, Émilien, Pierre Normand, président du conseil d’administration du Noël du Pauvre, et Nancy Sabourin, chef des services français de Radio-Canada Mauricie et Centre-du-Québec, qui produit, réalise et diffuse le téléthon.

Téléthon du Noël du Pauvre: une course aux dons sous la présidence de Dominic Fugère

SHAWINIGAN — Le téléthon du Noël du Pauvre sera de retour le 29 novembre prochain, pour amasser des dons visant à aider des familles démunies de la région à passer un plus beau Noël. La 61e édition de cette soirée aura lieu comme à l’habitude à la salle J.-A.-Thompson, à Trois-Rivières. Transmis en direct par Radio-Canada Mauricie et Centre-du-Québec, le téléthon se déroulera cette année sous la présidence d’honneur de Dominic Fugère, directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières.

«En tant que petit gars de la Mauricie, le Noël du Pauvre fait partie de ma vie depuis toujours. Je connais des gens qui ont reçu, mais aussi beaucoup qui ont donné. Je connais aussi la fierté qui est derrière cet événement-là. Alors l’honneur est le mien de participer à cet événement-là», a souligné M. Fugère lors du lancement de la campagne Le Noël du Pauvre, au Séminaire Sainte-Marie de Shawinigan, dimanche.

M. Fugère explique par ailleurs que l’événement qu’il préside cette année et le Grand Prix collaborent chaque année, avec l’implication de bénévoles des deux événements qui travaillent à amasser des fonds pour les familles démunies tout au long de l’événement sportif. «Ce sont des gens avec qui on aime bien travailler. En plus, ma copine (Pascale Lévesque) a été coanimatrice il y a deux ans et elle va coanimer à nouveau cette année», souligne-t-il.

Mme Lévesque joindra donc ses efforts à ceux de Sophie Bernier, chef d’antenne au Téléjournal de Radio-Canada Mauricie et Centre-du-Québec, qui n’en est pas à sa première fois à la barre de cette émission spéciale, qui se déroulera de 17 h à minuit. Mme Bernier sortira d’ailleurs de son congé de maternité pour cette occasion qu’elle ne voulait absolument pas rater.

D’ici le téléthon, Dominic Fugère compte mettre son ingéniosité à profit pour mettre en place des façons originales de recueillir de l’argent. Le barrage routier du 29 novembre, les soupers spaghetti et soirées bingo seront de retour cette année, mais M. Fugère aimerait aussi ajouter de nouvelles activités. «On a deux mois pour trouver des façons de faire, de s’amuser. J’ai déjà quelques idées dont je vais parler avec le conseil d’administration. Peut-être quelques partenaires qu’on va essayer d’embarquer avec nous. C’est certain qu’on va utiliser nos contacts, on va tenter d’ajouter à la cagnotte, mais aussi au plaisir, puisque la meilleure façon de contribuer, outre faire un chèque, c’est de faire rayonner le téléthon, et on se ramasse avec un effet de masse qui donne de meilleurs résultats», croit-il.

«Je dis souvent que le Grand Prix est une manufacture à sourires, alors si on peut ajouter quelques sourires dans le visage des gens pour le temps des Fêtes, notre mission sera accomplie», conclut M. Fugère.

L’an dernier, 570 000 $ ont été amassés grâce au téléthon et aux activités organisées en parallèle. La quasi-totalité des dons, soit 92 %, a été remise à 4650 familles qui vivent dans le besoin. Les bénévoles qui ont contribué aux efforts pendant toute la campagne Le Noël du Pauvre étaient au nombre de 2000.