Patrice Dupuis, directeur général par intérim de la STTR.
Patrice Dupuis, directeur général par intérim de la STTR.

STTR: Patrice Dupuis assumera la direction générale par intérim

Trois-Rivières — La Société de transport de Trois-Rivières a un nouveau directeur général qui assumera l’intérim, alors que l’actuel directeur général Guy de Montigny doit quitter ses fonctions ce samedi. Patrice Dupuis, jusqu’ici directeur du service des transports, assumera la direction générale par intérim de la STTR.

La résolution de sa nomination a été adoptée à l’unanimité par le conseil d’administration de la STTR, en séance extraordinaire jeudi matin.

Ingénieur de formation et possédant une vaste expérience en gestion, M. Dupuis assurera la gestion de l’organisation et mènera à bien les différents projets en cours jusqu’à ce que le processus d’embauche du nouveau directeur général soit complété.

«M. Dupuis possède toutes les compétences requises pour assurer le leadership de la STTR pendant cette période de transition. Son parcours professionnel lui a permis d’acquérir de grandes habiletés en gestion et nous sommes heureux de pouvoir compter sur son expertise», explique Luc Tremblay, président de la STTR. Celui-ci mentionne également que les actions de M. Dupuis s’inscriront en continuité avec les orientations du conseil d’administration et que l’ensemble des administrateurs accueillent favorablement sa nomination.

«La STTR est une belle organisation et je compte travailler en collaboration avec tous les employés. Par ailleurs, je tiens à souligner le travail accompli par M. de Montigny au cours des dernières années. Celui-ci m’offre tout l’appui nécessaire pour faciliter la passation des dossiers et assurer une transition harmonieuse», affirme M. Dupuis.

Rappelons que le départ de Guy de Montigny avait été négocié à l’amiable récemment, alors que la STTR souhaitait apporter du changement dans la foulée des modifications apportées au réseau et de la grogne générée par ces changements auprès d’une partie de la clientèle. Cette négociation avait toutefois fait place à une petite crise au conseil d’administration, puis au conseil municipal. Le tout s’est toutefois soldé par un consensus entre tous les élus municipaux, mardi soir, qui ont accepté de revoir en profondeur la gouvernance de la STTR et de dépolitiser la présidence en nommant un non-élu à la tête de la société de transport. Les changements devraient s’opérer dans les prochains mois.