La Ville de Trois-Rivières s’apprête à rendre les modules de jeux dans ses parcs de nouveau accessibles.
La Ville de Trois-Rivières s’apprête à rendre les modules de jeux dans ses parcs de nouveau accessibles.

Réouverture des modules de jeux à Trois-Rivières: la Ville annoncera ses couleurs mercredi

Trois-Rivières — Plusieurs membres de l’administration municipale trifluvienne prendront part à une rencontre, mercredi avant-midi, afin de déterminer de quelle façon se fera la réouverture des modules de jeux aménagés dans ses parcs. La Ville annoncera ses couleurs dans ce dossier dans les heures suivant la réunion.

Cette rencontre, dont la tenue découle du fait que le gouvernement du Québec a récemment décidé de permettre la réouverture de ces lieux publics, s’avère nécessaire selon le maire Jean Lamarche. Selon lui, il est important de déterminer la procédure à suivre dans cette nouvelle phase de déconfinement très attendue.

L’accès à ces structures avait été interdit dans la foulée des mesures prises par la Santé publique pour ralentir la prolifération du Coronavirus. Des employés municipaux avaient alors tenté tant bien que mal d’en limiter l’accès en installant des rubans de sécurité. Or, à quelques jours de leur réouverture, les rubans ont pratiquement tous disparu. Des vestiges étaient par contre encore visibles au parc Le Royer, situé dans le secteur Trois-Rivières-Ouest.

Dans la cadre d’une visioconférence en marge de la séance du conseil municipal de mardi soir, le directeur des travaux publics, Ghislain Lachance, a indiqué qu’il n’était pas encore possible d’affirmer quand les enfants pourront officiellement prendre de nouveau d’assaut ces installations.

«On a tenu une autre rencontre lundi, mais il nous manquait encore des informations en provenance de la Direction de la santé publique, notamment sur le nombre et la fréquence des opérations de nettoyage», explique M. Lamarche.

La Ville veut notamment savoir si elle devra assigner des employés municipaux à la désinfection des modules ou bien si cette tâche incombera à chacun des citoyens-utilisateurs, comme certaines autres villes du Québec l’ont déjà indiqué.

«Nettoyer régulièrement, ça veut dire quoi?», a lancé pour sa part le maire Lamarche lors de la même visioconférence.

Réouverture des jeux d’eau: une erreur du gouvernement selon le maire

En ce qui concerne l’imbroglio relatif à la réouverture temporaire des jeux d’eau la semaine dernière, alors qu’une première vague de chaleur accablante frappait le Québec, le maire Lamarche considère qu’il y a eu un manquement de la part du gouvernement dans ce dossier. Il rappelle d’ailleurs qu’après avoir obtenu une réponse claire de la Santé publique le lundi qu’elle ne pouvait toujours pas rouvrir les jeux d’eau, la Ville a reçu un courriel à 16 h 15 le mercredi dans lequel la Santé publique donnait le OK pour leur réouverture jusqu’à la fin de la canicule. N’ayant pas les effectifs sous la main afin de procéder aux opérations nécessaires à l’ouverture de ces installations en début de saison, la Ville n’a pas cru bon de les mettre en opération.

D’autant plus que les prévisions météorologiques indiquaient que l’épisode de chaleur intense tirait à sa fin.

«Nos trois plombiers affectés à ça travaillaient sur d’autres choses. On ne peut pas attendre [qu’on nous donne le feu vert]. On avait décidé de repositionner nos équipes», a-t-il indiqué afin de justifier la décision de son administration.

Dans la même veine, le directeur des Travaux publics a mentionné que la Santé publique avait précédemment indiqué que les jeux d’eau allaient demeurer fermés tout l’été.

«On a donc mis nos énergies ailleurs», a-t-il poursuivi. Il a également précisé que la ville de Trois-Rivières compte neuf jeux d’eau et que la préparation d’un seul en début de saison prend entre trois et cinq heures.

Néanmoins, le maire a tenu à préciser que cet écueil dans les relations avec le gouvernement était le premier depuis le début de la crise sanitaire et que la collaboration a toujours été adéquate depuis la mise sur pause du Québec à la mi-mars.

Camps de jour

Par ailleurs, rappelons que les inscriptions pour les camps de jour se feront à compter du 3 juin. Toutes les informations sont disponibles au https://www.v3r.net/activites-et-loisirs/camp-de-jour/inscription.

Bien entendu, les activités seront adaptées au contexte entourant la COVID-19. D’ailleurs, la Ville s’engage à respecter les consignes sanitaires et les recommandations de la Santé publique.