Le maire Jean Lamarche était entouré de Suzanne Roy, présidente de l’UMQ, Ann Bourget, directrice des affaires régionales et collectivités pour Hydro-Québec ainsi que du député de Trois-Rivières et ministre Jean Boulet.
Le maire Jean Lamarche était entouré de Suzanne Roy, présidente de l’UMQ, Ann Bourget, directrice des affaires régionales et collectivités pour Hydro-Québec ainsi que du député de Trois-Rivières et ministre Jean Boulet.

Nouvelle piste cyclable à Trois-Rivières: la construction du parc des Côteaux est lancée

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Le nouveau parc linéaire qui verra le jour le long des tours d’Hydro-Québec à Trois-Rivières est bel et bien en chantier. La Ville de Trois-Rivières a procédé, vendredi après-midi, à la première pelletée de terre de ce projet de 1,3 M$ qui donnera naissance au futur parc des Côteaux.

Ce projet d’un tronçon de piste cyclable de 2,8 kilomètres allant du talus de la rue De Normanville jusqu’à celui du boulevard des Chenaux est par ailleurs la première de deux phases, qui permettront au final de joindre le district des Carrefours, et possiblement relier l’actuel parc linéraire à ce nouveau tronçon. La première phase est déjà en chantier, alors qu’on observe depuis quelques jours la machinerie préparer le tracé de cette piste cyclable d’une largeur de cinq mètres. Le chantier devrait être achevé au milieu du mois d’octobre si tout se déroule comme prévu.

Du même coup, ce projet devient le premier projet au Québec à s’inscrire à l’intérieur de la nouvelle entente négociée entre l’Union des municipalités du Québec et Hydro-Québec, entente qui vise à permettre une utilisation récréative ou communautaire des emprises de ligne de transport d’Hydro-Québec au bénéfice des collectivités. «Il s’agit d’une grande première qui ouvre la voie à d’autres projets tout aussi stimulants», a indiqué Ann Bourget, directrice des affaires régionales et collectivités pour Hydro-Québec.

Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, a profité de cette pelletée de terre pour saluer le «travail acharné» des conseillers municipaux qui «ont travaillé depuis 2017, contre vents et marées, pour développer le transport actif et favoriser les alternatives à l’auto-solo», a-t-il indiqué. Jean Lamarche a souligné que ce projet s’inscrivait parfaitement dans l’alignement idéologique de la Ville de Trois-Rivières, en alliant à la fois le développement économique, la qualité de vie et l’environnement.

Le budget de 1,3 M$ nécessaire à la réalisation du nouveau parc linéaire est assumé à parts égales entre la Ville et le gouvernement du Québec, dans le cadre d’un programme d’aide aux infrastructures de transport actif en milieu urbain. Le ministre du Travail et député de Trois-Rivières, Jean Boulet, était d’ailleurs présent pour souligner l’événement. Il a souligné la pertinence d’une telle infrastructure dans une volonté de réduire l’empreinte écologique.

Le nouveau parc des Côteaux prend tranquillement forme sous les tours d’Hydro-Québec, à Trois-Rivières.

Installations

Le chantier de construction se déroulera sur les six prochaines semaines. La piste nécessitera également des aménagements aux intersections des rues qu’elle croisera.

Selon la Ville, les rues situées dans les quartiers plus résidentiels auront un aménagement de corridor cyclable pour permettre aux cyclistes de traverser. Ces derniers auront toutefois un arrêt obligatoire, et la politique sera la même que pour les passages piétons. Ainsi, si un piéton manifeste son intention de traverser, les automobilistes doivent le laisser passer. Or, si un cycliste souhaite avoir la priorité pour traverser, il devra débarquer de son vélo et traverser à côté de son vélo, à pied.

Par ailleurs, trois intersections plus majeures verront apparaître des aménagements permanents un peu plus élaborés, avec des avancées de trottoir et des lumières clignotantes, annonçant le passage de la piste cyclable. Ces intersections sont celles du boulevard du Carmel, de la rue Marie-Leneuf et du boulevard des Récollets.

Des Côteaux

Le comité de toponymie de Trois-Rivières s’est prononcé dans l’appellation du nouveau parc linéaire, qui portera le nom de parc des Côteaux. «Il y avait d’abord un souci de lui donner une appellation distincte, puisqu’il existe déjà un parc linéaire», résume Pierre-Luc Fortin, conseiller municipal et président du comité de toponymie.

Selon lui, l’appellation des Côteaux était toute naturelle, étant donné que la plupart des infrastructures semblables au Québec s’inspirent souvent de la géographie des lieux pour désigner leur appellation. Historiquement, ce secteur de la Ville portait le surnom des Côteaux, un terme qui a d’ailleurs longtemps été utilisé pour désigner une partie de ce district électoral.

Rappelons, par ailleurs, qu’un autre projet de piste cyclable avait récemment défrayé la manchette à Trois-Rivières, sur le boulevard des Forges. Cette piste cyclable qualifiée de ratée même par certains élus, devrait normalement faire l’objet d’une décision au prochain conseil municipal, le 15 septembre prochain. À ce moment, le conseil statuera sur ce qu’il souhaite faire pour corriger cet aménagement.