Pierre-Benoît Fortin et l’ancien maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, lors du débat présenté à Radio-Canada Mauricie/Centre-du-Québec en 2013.

Mairie de Trois-Rivières: des débats à quatre... ou à trois

TROIS-RIVIÈRES — L’arrivée à la toute dernière minute de Pierre-Benoît Fortin dans la course à la mairie de Trois-Rivières soulève plusieurs interrogations auprès des médias qui organisent des débats. Si Radio-Canada Mauricie a rapidement tranché et a décidé de l’exclure de son débat, MAtv a décidé de l’inviter alors que la station de radio 106,9 Mauricie analyse actuellement la question.

Après l’annonce de la candidature de Pierre-Benoît Fortin la semaine dernière, Radio Canada Mauricie/Centre-du-Québec a rapidement pris la décision qu’il ne serait pas invité à son débat présenté devant public prévu le 11 avril de 18 h 14 à 18 h 56 et animé par Sophie Bernier. Celui qui s’est démarqué pour son indiscipline lors du départ des candidats à la mairie en 2013, Pierre-Benoît Fortin, n’a pas été invité. Rappelons que lors de ces élections, il n’avait obtenu que 352 voix sur les 59 301 votes enregistrés, soit 0,59 % de l’appui populaire.

Les trois candidates qui prendront part à ce débat sont donc Jean-François Aubin, Éric Lord et Jean Lamarche. «Nous avons fait le choix éditorial d’inviter les trois candidats qui représentent les courants d’idées majoritaires de l’élection à la mairie», mentionne Hélène Fouquet, rédactrice en chef chez Radio-Canada Mauricie/Centre-du-Québec.

La station régionale de la société d’État indique que rien ne l’oblige légalement à inviter tous les candidats à une élection lorsqu’elle tient un débat. D’ailleurs, il n’existe aucune disposition dans la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités qui oblige les médias qui organisent des débats lors d’élections d’inviter tous les candidats à une élection, confirme le Directeur général des élections du Québec (DGEQ). Il s’agit des mêmes dispositions qui s’appliquent lors des élections générales du Québec.

«En période électorale, la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités assure la liberté de presse des médias. Ainsi, les débats de type ‘‘débat des chefs’’ sont considérés comme des émissions d’affaires publiques et les médias peuvent les organiser comme ils le souhaitent», affirme Julie St-Arnaud Drolet, responsable des relations avec les médias au DGEQ.

Les médias qui accordent du temps d’antenne gratuit sans animateur, qui n’est donc pas une émission d’affaires publiques, doivent cependant offrir un temps équivalent à tous les candidats à un même poste, précise le DGEQ.

La chaîne de télé communautaire MAtv Cap-de-la-Madeleine présentera aussi un débat sur ses ondes le 18 avril prochain, à 18h. Ce débat aura lieu à l’émission Si la tendance se maintient animée par Marc-André Pelletier. Les deux collaborateurs habituels à cette émission, la journaliste du Nouvelliste Paule Vermot-Desroches et l’analyste politique Luc Massicotte, analyseront les échanges entre les candidats à la mairie qui seront présents.

Après avoir analysé la situation, la direction de MAtv, une chaîne de Vidéotron, annonçait lundi en fin de journée que les quatre candidats à la mairie de Trois-Rivières seraient du débat. Signe que la candidature de M. Fortin soulève une certaine inquiétude auprès des médias, la direction de la station de télévision communautaire souhaitait demander un avis légal avant de se prononcer.

«En vertu de la Réglementation sur la télévision communautaire, on se doit d’offrir la possibilité à tous les candidats de participer au débat. M. Fortin sera donc invité», précise Pierre Lauzer, superviseur à la programmation de MAtv Cap-de-la-Madeleine.

De son côté, la station de radio 106,9 Mauricie n’a pas encore pris de décision concernant son débat prévu 24 avril, à 11h, au Memphis de Trois-Rivières. Ce débat sera aussi diffusé en direct sur les ondes de NousTV, la station communautaire de Cogeco. Le directeur de l’information à Cogeco Nouvelles, Patrick Bégin, explique qu’il souhaite rencontrer son équipe de la station de Trois-Rivières avant qu’une décision soit prise. Lundi, il mentionnait qu’une décision devait être prise mardi.

Pierre-Benoît Fortin n’a pas dit son dernier mot

Pierre-Benoît Fortin accepte mal la décision de Radio-Canada Mauricie/Centre-du-Québec de ne pas l’inviter à son débat. Il affirme que cela est contre la réglementation du CRTC. «Ils sont contraires à la Loi sur le CRTC. Dans les directives à l’intention des radiodiffuseurs [pendant une élection], il faut que tous les diffuseurs soient sur un même pied d’égalité, sur une base équitable entre les partis politiques», affirme le candidat à la mairie qui n’entend pas être absent du débat de la société d’État. «Si ça ne se fait pas, c’est une plainte directe.»

Pierre-Benoît Fortin, qui soutient avoir consulté le CRTC à ce sujet, veut envoyer les documents relatifs à ces directives à tous les organisateurs des débats qui lui refuseront une place. «C’est sûr que ce n’est pas toujours évident pour tous, mais ça doit être équitable pour tous», soutient-il. «On est dans une démocratie.»

La Ville publie un guide de l’électeur

La Ville de Trois-Rivières a publié lundi sur son site Internet Le guide de l’électeur. Ce document regroupe l’ensemble des informations nécessaires pour que les électeurs puissent exercer leur droit de vote. Ce guide très complet indique les dates importantes de l’élection à la mairie, ainsi que les lieux de scrutin en fonction des différents districts électoraux. Il est possible de consulter ce guide en cliquant sur l’onglet Actualité sur le site de la Ville au www.v3r.net.