L’île Saint-Quentin rouvre ses portes au public aujourd’hui, après plus de neuf mois de fermeture.
L’île Saint-Quentin rouvre ses portes au public aujourd’hui, après plus de neuf mois de fermeture.

L’île Saint-Quentin de nouveau ouverte au public

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Après plus de neuf mois de fermeture complète, c’est ce vendredi que les amateurs de plein air pourront renouer avec le Parc de l’île Saint-Quentin. Le site, qui ouvrira partiellement ses portes pour la saison automnale, avait été fermé pendant toute cette période le temps de terminer les travaux nécessaires à la prolongation du réseau d’aqueduc et d’égout.

Mais ceux qui fouleront le sol de l’île ce vendredi doivent être prévenus: la grande transformation vécue au parc est souterraine, et peu perceptible même pour les habitués de l’île. Une transformation de 4,6M$ qui était toutefois nécessaire, et surtout espérée, pour permettre au parc de réaliser ses ambitions de développement pour les années futures.

À LIRE Virage historique à l’île Saint-Quentin

Les plus fins observateurs remarqueront tout de même, dès l’entrée à l’île, l’installation du nouveau poste de pompage qui traitera les eaux de tout le parc, y compris des salles de réception et de la marina. «Le système que nous avions datait complètement d’une autre époque et n’était plus aux normes», constate le président de la Corporation du Parc de l’île Saint-Quentin et conseiller municipal, Pierre-Luc Fortin.

L’île est désormais desservie par un réseau de bornes-fontaines pour la sécurité incendie.

On explique notamment que pour l’entretien des patinoires l’hiver, il fallait arroser avec l’eau disponible dans le puits et devoir ensuite attendre que ce dernier se remplisse avant de poursuivre le travail. Dans les salles de réception, il est arrivé que le personnel doive approvisionner les pichets d’eau à servir aux clients à même des cruches, étant donné que l’eau disponible dans les puits, bien que très bonne à la consommation, n’était pas en quantité suffisante.

L’île est par ailleurs désormais desservie par des bornes incendies, rehaussant le niveau de sécurité pour les nombreux bâtiments et ceux à être construits dans les prochaines années. Pour faire passer les tuyaux, d’immenses tranchées ont été creusées, puis recouvertes, ce qui a également permis de refaire entièrement la piste cyclable longeant le club de golf Métabéroutin et menant à l’île. Beaucoup plus large et maintenant surélevée, elle a été aménagée en fonction de pouvoir être déneigée l’hiver.

Un plus large stationnement a aussi été aménagé près des Forges de la Salamandre, à l’entrée du pont de l’île, en ayant en tête le souhait qu’un jour, le transport en commun de la STTR puisse allonger l’un de ses circuits jusque là.

Le nouveau poste de pompage est maintenant visible à l’entrée de l’île. Le parc est maintenant desservi par l’aqueduc et les égouts.

L’architecture choisie pour le poste de pompage donnera en outre une bonne idée aux passants de ce à quoi ressembleront les bâtiments qui seront soient construits ou rénovés dans le futur, alors qu’on souhaite apporter une uniformité à l’ensemble des infrastructures. De ce nombre, le nouveau Pavillon des baigneurs pourrait être construit dès 2022, de même que le pavillon Richelieu qui doit éventuellement se refaire une beauté et être transformé en centre d’interprétation.

Et alors que les sentiers redeviennent accessibles, celui de la passerelle demeure fermé. D’ailleurs, les travaux de réfection de la passerelle ont débuté la semaine dernière. Jeudi, lors du passage du Nouvelliste, la machinerie nécessaire à ces travaux était déjà à l’œuvre, signe que le chantier se poursuit, et se poursuivra tout l’hiver, nous précise-t-on.

Ouverture partielle

«On ouvre surtout pour faire plaisir aux citoyens», résume le directeur général du parc, Stéphane Lamothe. Ce dernier ne cache pas qu’il s’agit, en contexte de COVID, d’une réouverture partielle pour permettre aux promeneurs de venir profiter de l’île à l’automne. Par contre, autant les pavillons, les services de restauration que la plage seront fermés au public. Un bloc sanitaire a été installé pour accommoder les promeneurs. On autorisera la présence de 1000 personnes à la fois sur le site, mais les rassemblements y seront évidemment interdits.

La piste cyclable pour accéder au parc a été rehaussée et élargie. Le conseiller municipal Pierre-Luc Fortin, président de la Corporation du Parc de l’île Saint-Quentin, a eu l’occasion de la tester.

Pour les trois prochaines semaines, le parc sera donc ouvert dans cette formule partielle, aux tarifs de 2019. Les détenteurs de cartes de membres de l’année 2019 pourront accéder au site avec leur carte jusqu’à nouvel ordre. Dans trois semaines, le parc fermera à proprement parler, la clôture demeurant ouverte mais sans qu’aucun service ne soit dispensé à l’île.

Par ailleurs, le conseil d’administration se prononcera prochainement à savoir de quoi aura l’air la saison hivernale et quelles seront les activités qui y seront offertes. L’évolution d’une possible deuxième vague viendra évidemment jouer dans cette décision, de même que les mesures sanitaires nécessaires à mettre en place pour le bon déroulement des activités.