L'actualité de Trois-Rivières en bref

5 à 7 au profit de la Maison Le FAR

Un montant de 4186,45 $ a pu être amassé le 26 novembre dernier, à l’occasion d’un 5 à 7 qui se tenait à la microbrasserie Archibald de Trois-Rivières au profit de la Maison Le FAR, ressource d’accompagnement et d’hébergement pour les femmes et les enfants victimes de violence conjugale et familiale. L’activité, qui se tenait en collaboration avec le programme Gestion et intervention en loisirs du Collège Laflèche, a réuni plus de 50 personnes au cours de cette soirée. Sur la photo, on peut reconnaître Karine Gendron, directrice générale de la Maison Le FAR, Émilie Gingras, étudiante, Penny-Ann Stebenne Lafortune, étudiante, Manon Beaumier, présidente du conseil d’administration de la Maison Le FAR de même que les étudiantes Martine Bourgon et Kimberly Houde.

Des détecteurs de métal au colisée

Le conseil municipal de Trois-Rivières a procédé, mardi soir, à l’achat de six détecteurs de métal amovibles qui seront utilisés dans l’enceinte du futur colisée du District 55.

L’équipement servira notamment lors de grands événements rassemblant des foules importantes dans cet équipement et vise à assurer la sécurité des usagers, a indiqué le maire Jean Lamarche. Au départ, la Ville prévoyait faire l’acquisition d’équipements fixes, mais l’option était superflue, a-t-on indiqué.

Le budget global du colisée comprenait déjà un montant de 27 000 $ dédié à l’achat de détecteurs de métal fixes. Or, le conseil municipal a ajusté ce montant dans une résolution adoptée mardi soir, afin d’ajouter 12 854 $ à ce contrat et ainsi de convertir les détecteurs de métal fixes en détecteurs amovibles.

Neige à la rue

La Ville de Trois-Rivières reverra à la hausse le nombre de propriétés sur son territoire pour lesquelles elle permet aux occupants de mettre la neige à la rue lors de période de déneigement. Un avis de motion a été déposé au conseil de ville mardi soir sur ce sujet.

On sait que le règlement municipal prévoit que les citoyens occupant une propriété dont le terrain est trop petit pour y entreposer la neige retirée de leur entrée sont autorisés exceptionnellement à mettre la neige à la rue. Alors que par le passé, ces résidents devaient se procurer un permis de déneigement spécial, cette mesure avait été abolie l’hiver dernier.

Toutefois, la Ville a revu sa carte qui définit les différentes zones où cette pratique est permise, et englobe maintenant beaucoup plus de propriétés qui, auparavant n’avaient pas ce privilège, mais pour lesquelles la Ville reconnaît leur impossibilité d’entreposer la neige sur leurs terrains. Surtout concentrés dans les premiers quartiers, dont les secteurs Saint-Philippe, Sainte-Cécile et le Bas-du-Cap, les résidents de ces secteurs ne risqueront plus désormais de se voir imposer une contravention s’ils déposent la neige à la rue.

La carte délimitant les nouvelles zones sera disponible sur le site v3r.net dès que le règlement sera réputé approuvé, au cours des prochaines semaines.