En 2013, le nombre de travailleurs est passé de 23 000 à 21 200 à Shawinigan.

La qualité de vie en baisse à Trois-Rivières et Shawinigan

Le palmarès 2014 de Moneysense.ca, qui effectue chaque année le classement des 200 plus grandes villes canadiennes en fonction de la qualité de vie, vient de classer Trois-Rivières au 101e rang de son palmarès, et Shawinigan au 192e rang. Une baisse considérable pour les deux villes de la région, alors qu'elles se classaient respectivement 67e et 157e en 2011, ainsi que 94e et 164e en 2012.
Ce qui semble avoir fait très mal cette année à Shawinigan, c'est qu'elle se classe désormais au 200e et dernier rang des villes en ce qui concerne le revenu moyen par ménage, soit de 53 338,74 $. Trois-Rivières arrive pour sa part 175e avec un revenu moyen de 62 931,92 $.
Shawinigan obtient également le 184e rang des villes en ce qui concerne l'accroissement de la population, avec une baisse de 0,70 % entre 2008 et 2013. Trois-Rivières a connu une hausse de 6,5 % sur cette même période.
Par contre, les deux villes font plutôt bonne figure quand on calcule le temps qu'il faut aux citoyens pour accéder à la propriété.
Trois-Rivières se classe au 12 rang avec une moyenne de 2,23 ans, et Shawinigan au 22e rang avec 2,4 ans. Il faut dire que les deux villes de la Mauricie peuvent compter parmi les villes où le prix moyen des propriétés est le plus bas.
À un prix moyen de 128 249 $ par maison, Shawinigan se classe au 7e rang. Trois-Rivières arrive 11e avec un prix moyen des maisons à 140 140 $.
De quoi se consoler quand on compare le prix moyen des maisons des différents quartiers de Vancouver, qui oscille entre 910 031$ et 1 639 337 $
Le palmarès Moneysense se base sur de nombreux facteurs qui peuvent influencer, positivement ou négativement, le classement des villes.
Des facteurs évidents comme le revenu moyen par ménage, le taux de chômage, l'accroissement de la population et le prix moyen des maisons, mais également les quantités de précipitations par année, la température, l'utilisation du vélo ou des transports en commun pour se rendre au travail et même le nombre moyen de nouvelles voitures achetées par année.
Le premier rang du palmarès est occupé par le ville de St-Albert, en Alberta. Au Québec, Boucherville est la première ville à apparaître au palmarès, en sixième position, suivie de Québec en 10e place, Lévis en 12e place, Gatineau en 15e place et Rimouski en 18e place.
Palmarès du magazine Moneysense
«Canada's best places to live 2014»
1- St-Albert, Alberta
2- Calgary, Alberta
3- Trathcona County, Alberta
4- Ottawa, Ontario
5- Burlington, Ontario
6- Boucherville, Québec
7- Oakville, Ontario
8- Edmonton, Alberta
9- Regina, Saskatchewan
10- Québec
12- Lévis
15- Gatineau
18- Rimouski
57- Victoriaville
101- Trois-Rivières
156- Drummondville
192- Shawinigan