Les finissants de l’Académie les Estacades ont pu rapporter de nombreux souvenirs à la maison à la suite de cette journée. Sur la photo: Thomas Marchand, élève de cinquième secondaire, sous le regard de la directrice, Chantal Morin
Les finissants de l’Académie les Estacades ont pu rapporter de nombreux souvenirs à la maison à la suite de cette journée. Sur la photo: Thomas Marchand, élève de cinquième secondaire, sous le regard de la directrice, Chantal Morin

Journée haute en émotions pour les finissants des Estacades

Trois-Rivières — Comme la plupart des écoles secondaires l’ont fait ces derniers jours, l’Académie les Estacades a rendu hommage en bonne et due forme à ses finissants, jeudi et vendredi, pour souligner leur passage au niveau supérieur.

Pour l’occasion, l’administration de l’Académie s’était donné la mission de reproduire le plus fidèlement possible l’arrivée des élèves lors du traditionnel bal, qui a été annulé en raison de la pandémie de COVID-19.

«Chaque année, les élèves aiment beaucoup ce moment où ils font leur entrée au bal. C’est pour cette raison que nous tenions à le leur faire vivre malgré les circonstances. Ensuite, ils recevaient un cocktail, comme c’est le cas en temps normal. Puis ils entraient à l’école et étaient pris en photo avant de fouler un tapis bleu aux couleurs de l’école. Enfin, ils ont reçu un mortier, une attestation de leur réussite scolaire ainsi que leur album de finissants. Le parcours se terminait sous un chapiteau dans lequel il leur était possible de faire signer leurs albums», a expliqué la coordonnatrice à la vie étudiante de l’Académie les Estacades, Kim Saint-Jacques.

Selon elle, l’émotion était à son comble pendant toute la journée, alors que les étudiants de dernière année pouvaient profiter de cette dernière activité après avoir été convaincus pendant plusieurs semaines que rien ne serait finalement organisé en leur honneur.

Quelques photographes étaient sur place dans le but d’immortaliser ce moment important de la vie des finissants. Sur la photo: Julie Trottier, conseillère en orientation aux Estacades et photographe de l’événement, accompagnée de la finissante Noémie Trottier et de ses deux frères Samuel et Olivier.

«La plupart des commentaires que j’ai reçus de la part des finissants et de leurs parents depuis jeudi sont excessivement positifs. C’est certain qu’ils auraient tous aimé avoir un vrai bal, mais je crois qu’il serait trop difficile d’organiser un événement l’an prochain, lorsqu’ils seront tous rendus ailleurs», a fait savoir la coordonnatrice à la vie étudiante avant d’indiquer qu’elle n’était pas contre l’idée de tenir quand même une activité dans le futur.

Par ailleurs, 240 des 354 élèves de cinquième secondaire se sont présentés à l’école pour souligner leur départ. Au préalable, les organisateurs de l’événement avaient soumis à tous les élèves des formulaires d’inscription les invitant à confirmer leur présence. C’est de cette façon que les plages horaires ont été établies lors des deux journées d’activités. Seuls trente élèves par heure pouvaient se trouver sur le terrain de l’établissement simultanément.

Sans surprise, la journée avait été organisée de sorte que les mesures de sécurité mises en place par la Santé publique soient respectées en tout temps. Ainsi, avant de se côtoyer, les finissants ont pu recevoir des masques, des gants ainsi que des stylos à l’effigie des Estacades. De plus, les papas et mamans avaient l’interdiction de suivre leurs enfants pendant l’activité.

«Nous ne pouvions recevoir les parents sur le parcours dans le but d’éviter tout attroupement de personnes. Toutefois, comme il nous était primordial de leur permettre de voir cette étape importante dans la vie de leurs jeunes, nous avions organisé le trajet en nous assurant qu’il leur serait toujours possible de garder un contact visuel avec les élèves», a témoigné Mme Saint-Jacques.

Les élèves ont évidemment pu sociabiliser entre eux et dire un dernier au revoir à leurs membres du personnel. Sur la photo: Myriam Lemay, directrice adjointe de l’école, en compagnie de la finissante Ariane Alarie.

Celle-ci a également tenu à souligner l’appui qu’elle a reçu de la part des membres du personnel, qui ont été nombreux à vouloir être sur place jeudi et vendredi. «C’était véritablement important pour eux de dire un dernier au revoir à leurs élèves et de conclure en grand cette année particulière. J’ai même eu de la difficulté à configurer les horaires pour permettre au plus grand nombre d’être parmi nous.»