Le conseil municipal de Trois-Rivières adoptera le budget ce vendredi à 10 h.

Jour de budget à Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES — C’est ce vendredi matin, à compter de 10 h, que le conseil municipal de Trois-Rivières adoptera le budget 2019 ainsi que le Plan triennal d’immobilisations pour 2019-2020-2021.

Une séance spéciale a été convoquée à l’hôtel de ville à 10 h, moment où le conseil municipal sera donc appelé à voter sur ces deux points, qui guideront les orientations de la Ville pour l’année à venir, en plus de déterminer si les citoyens de Trois-Rivières devront composer avec une hausse de taxes cette année, de même qu’en connaître l’ampleur si tel est le cas.

On se souviendra que la Ville avait annoncé, plus tôt cette année, l’entrée en vigueur d’un nouveau rôle triennal d’évaluation jusqu’en 2021, faisant augmenter la valeur imposable moyenne des propriétés sur le territoire de 2,8 %. Toutefois, il ne faut pas pour autant conclure que cette augmentation de la valeur imposable se traduira par une augmentation équivalente du compte de taxes municipales, étant donné que le conseil a aussi le pouvoir de faire varier le taux de taxation pour limiter à un certain pourcentage la hausse des taxes municipales.

Il sera également intéressant de surveiller les cibles budgétaires qui ont été fixées par le conseil municipal. Dans les dernières semaines, on a pu apprendre que des efforts budgétaires seraient demandés à plusieurs organisations, dont le Grand Prix de Trois-Rivières à qui l’on a déjà retranché 50 000 $ pour son budget d’opération 2019. Il devrait en être ainsi également pour l’animation des rues du centre-ville, un budget qui est confié à la Corporation des événements de Trois-Rivières.

Par ailleurs, le conseil municipal aurait aussi fixé une cible budgétaire à atteindre par une révision sur la tarification des parcomètres du centre-ville de Trois-Rivières, une mesure qui avait fait grincer des dents chez plusieurs commerçants du centre-ville. B

Bien que la cible budgétaire risque d’apparaître au budget adopté vendredi, on s’attend plutôt à ce que cette révision soit discutée par un comité qui sera formé d’élus et de gens d’affaires membres de Trois-Rivières Centre, au tout début de l’année 2019.

l’An dernier

On se souviendra que l’an dernier, sensiblement à pareille date, la Ville avait été plongée dans une crise budgétaire, alors que le budget 2018 avait été rejeté par la majorité du conseil municipal. Pendant que plusieurs nouveaux élus déploraient n’avoir eu que quelques jours, après les élections municipales, pour se familiariser avec le budget, d’autres souhaitaient que certaines demandes formulées puissent s’y retrouver. Par ailleurs, la hausse moyenne de taxes prévues de 0,9 % n’avait pas fait l’affaire de certains conseillers, qui estimaient que dans l’état des finances de la Ville à ce moment, il était possible d’offrir un gel de taxes aux citoyens.

Le budget 2018 avait finalement été adopté sur division dans une séance spéciale convoquée le 31 décembre. Huit conseillers avaient voté en faveur de ce budget qui prévoyait finalement un gel de taxes.

Fait inhabituel, le maire Yves Lévesque, qui s’abstient généralement de voter, avait voté contre pour «des principes de saine gestion», avait-il fait savoir.