Jean Lamarche, candidat à la marie de Trois-Rivières.

Jean Lamarche mobilise ses troupes

Trois-Rivières — C’est en s’affirmant à nouveau comme le candidat de la continuité que Jean Lamarche a ouvert officiellement son local électoral, dimanche, sur le boulevard des Forges.

L’ancien porte-parole du ministère des Transports du Québec dans la région, qui aspire à devenir maire de Trois-Rivières, a renouvelé ce voeu devant près d’une trentaine de partisans venus le rencontrer dimanche matin. Il a rappelé sa volonté de faire en sorte que Trois-Rivières poursuive sur la même lancée que celle amorcée lors de la fusion de la ville, en 2001.

Il promet également de soutenir les institutions de la région, notamment l’Université du Québec à Trois-Rivières, de même que le port et l’aéroport de la ville. «C’est sûr que la valorisation des institutions, des organisations et des équipes qui les composent, c’est un de nos chevaux de bataille, souligne M. Lamarche. Il y a aussi le dossier d’Aléris qu’on surveille de près. Il y a aussi l’île St-Quentin, les diplômés, l’université. On est en train d’installer notre ligne de continuité pour que les gens voient bien vers où on s’en va avec notre programme.»

Même si les hostilités ont déjà été lancées entre les candidats, en particulier entre Jean-François Aubin et M. Lamarche, ce dernier estime que la campagne électorale qui battra son plein jusqu’au 5 mai, jour des élections, se déroule proprement.

«C’est une campagne, somme toute, qui se fait proprement, affirme-t-il. On a chacun nos idées et je pense aussi que les lignes de chaque candidat commencent à se placer.»

Plus de détails à venir...