Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Jean Beaulieu
Jean Beaulieu

Jean Beaulieu candidat dans Marie-de-l’Incarnation

Marc-André Pelletier
Marc-André Pelletier
Initiative de journalisme local - Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
L’artiste Jean Beaulieu sera candidat pour devenir conseiller municipal dans le district Marie-de-l’Incarnation aux élections de novembre à Trois-Rivières.

L’homme précise qu’il souhaite se présenter dans le quartier où il a été élevé pour pouvoir faire avancer lui-même les idées qu’il a en tête depuis quelques années déjà.

«L’île Saint-Quentin, j’ai des idées. Ça fait quatre ans que je travaille sur un dossier. Je souhaite m’occuper de la culture en général, le logement social. Il est temps que Trois-Rivières se réapproprie ses choses. Je souhaite qu’on retrouve la fierté d’être trifluviens», explique-t-il.

Monsieur Beaulieu aimerait aussi consacrer un lieu aux figures marquantes de la ville.

«Une place pour les grands Trifluviens. Peu importe le domaine. Ça fait longtemps que je pense à ça. Ça m’a souvent trotté dans la tête.»

L’artiste confie aussi que la politique l’intéresse depuis plusieurs années, mais que le temps manquait, auparavant.

«Il est temps. J’ai plus de temps maintenant dans ma vie. Il faut que je me dépêche, la vieillesse n’a pas d’ambition. Je vais me promener, discuter avec des gens et regarder quel accueil recevront mes idées», raconte M. Beaulieu.

«Les dossiers que j’aime, je les maîtrise. Je me suis dit ‘‘arrête de chialer et fais-le, présente-toi’’».

Malgré cette volonté de se faire élire, le principal intéressé assure que ce défi ne l’empêchera pas de poursuivre le combat qu’il mène depuis plusieurs semaines contre le CIUSSS Mauricie Centre-du-Québec.

«C’est sûr que je ne démordrai pas», sourit-il.

Rappelons que plus tôt cette semaine, Jean Beaulieu a qualifié le système du CIUSSS de mafieux, dénonçant le fait que, selon lui, les gens qui osent dénoncer des situations subissent ensuite «une vendetta» de la part de l’organisme de santé.

Il a commencé à s’intéresser aux façons d’agir du CIUSSS lorsque sa mère a été forcée de déménager à la suite de la fermeture subite de deux résidences privées pour aînés à Trois-Rivières.

Jean Beaulieu travaillera maintenant à officialiser sa candidature en recueillant les signatures nécessaires.

Il souligne recevoir les conseils d’anciens élus dans ses démarches.

Actuellement, le siège de Marie-de-l’Incarnation est occupé par Denis Roy, élu en 2017 et qui n’a pas encore signifié ses intentions. Un autre candidat, l’ex-journaliste Robert Martin, lorgne aussi ce district.