Récemment, la Corporation pour le développement de l’Île Saint-Quentin a rendu hommage à l’ancien conseiller municipal André Noël, qui a été président de la corporation de 2013 à 2017. Sous sa gouverne, André Noël a procédé à une restructuration importante de cette corporation, en plus de la négociation d’une convention collective. Défait aux dernières élections municipales, M. Noël a profité de cette cérémonie pour saluer son successeur, le conseiller municipal Pierre-Luc Fortin qui a repris la présidence et qui entame désormais la phase deux de cette grande restructuration, avec de nombreux projets de développement à venir.

Hommage à André Noël

Récemment, la Corporation pour le développement de l’Île Saint-Quentin a rendu hommage à l’ancien conseiller municipal André Noël, qui a été président de la corporation de 2013 à 2017. Sous sa gouverne, André Noël a procédé à une restructuration importante de cette corporation, en plus de la négociation d’une convention collective. Défait aux dernières élections municipales, M. Noël a profité de cette cérémonie pour saluer son successeur, le conseiller municipal Pierre-Luc Fortin qui a repris la présidence et qui entame désormais la phase deux de cette grande restructuration, avec de nombreux projets de développement à venir.

Traitement pour les insectes piqueurs
Le conseil municipal de Trois-Rivières a octroyé, mardi soir, un contrat de 3 259 541$ à la firme trifluvienne GDG Environnement afin qu’elle procède au contrôle biologique sélectif des moustiques et des mouches noires dans plusieurs secteurs de la ville de Trois-Rivières. Ce contrat, d’une durée de trois ans, permettra l’épandage de produits biologiques afin d’assurer le contrôle des insectes piqueurs dans les secteurs Pointe-du-Lac, Trois-Rivières-Ouest, Saint-Louis-de-France et Sainte-Marthe. Le maire Yves Lévesque rappelle que bien que le contrat soit octroyé par l’ensemble du conseil municipal, seuls les résidents des secteurs traités sont facturés pour ce service avec une taxe spéciale ajoutée au compte de taxes municipales.

Pavillon des baigneurs: pas avant l’automne
Ce n’est finalement pas avant l’automne que pourra être construit le nouveau pavillon des baigneurs du parc de l’Île Saint-Quentin. Cette construction, initialement prévue pour cet été, est retardée en raison du trop grand écart qui persiste entre les prévisions budgétaires et les soumissions reçues pour ce projet. Alors que la Ville prévoyait un budget de 456 000 $ pour cette installation, les soumissions se sont avérées être 50 % plus élevées. Le conseil municipal a rejeté, mardi soir, toutes les soumissions reçues et retournera en appel de propositions pour ce projet, qui devrait donc être mis en chantier à l’automne.

Poursuite: la Ville toujours en discussions
La Ville de Trois-Rivières est toujours en discussions en ce qui concerne la poursuite de 1,44 M$ déposée il y a maintenant près de six ans par l’entreprise John Meunier inc. L’entreprise qui avait obtenu un contrat de 12 M$ dans la réfection de l’usine de traitement des eaux usées réclamait 1 444 938 $ à la Ville pour des coûts additionnels encourus ainsi que des soldes retenus au contrat. Mardi soir, la firme d’avocats Bélanger Sauvé s’est vu confirmer de nouveau le mandat qu’elle avait afin de représenter la Ville dans ce dossier. Le premier mandat avait été octroyé par le comité exécutif en 2012, mais les honoraires professionnels facturés à ce jour dans ce dossier excèdent désormais la juridiction du comité exécutif.