Fluoration: de plus en plus de voix font connaître leur opposition

De plus en plus de voix se sont élevées jeudi contre la fluoration de l'eau potable.
C'est le cas de l'association de Québec solidaire Mauricie, qui s'est dite défavorable au projet.
«L'acceptabilité sociale de cette mesure, condition essentielle posée par la commission parlementaire tenue le printemps dernier sur le sujet, semble s'effriter. La mobilisation actuelle de même que le faible taux de municipalités qui fluorentleur eau de consommation en sont la démonstration», croit Jean-Claude Landry, coporte-parole de Québec solidaire en Mauricie.
L'association dit ne pas remettre en cause l'utilité du fluor pour la santé dentaire, mais estime que de mettre un additif dans l'eau potable de la ville semble un moyen démesuré et de moins en moins accepté par la population.
Québec solidaire Mauricie encourage plutôt la bonification du Plan d'action de santé dentaire publique par une couverture dentaire plus universelle et plus étendue.
Par ailleurs, des pétitions circulent depuis quelques jours sur Internet, pour demander au conseil municipal de ne pas aller de l'avant avec la fluoration.
L'une d'elles, intitulée «Au maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, et aux conseillers municipaux: Dire non à la fluoration de l'eau à Trois-Rivières» et qui circule sur le site avaaz.org, avait recueilli près de 470 signatures en find'après-midi jeudi, et 300 autres signatures se trouvaient sur une pétition papierinitiée par Nicole Renaud de laboutique Panier Santé Express de Trois-Rivières.
De plus, l'AFÉAS Sainte-Bernadette signe ce matin dans nos pages une lettre d'opinion signifiant au conseil municipal sa préoccupation dans ce dossier et demandant aux conseillers de reporter leur décision.