L'Île Saint-Quentin

Feu vert au déploiement du réseau d’eau potable

TROIS-RIVIÈRES — La Ville de Trois-Rivières va de l’avant avec son projet de déploiement du réseau d’eau potable sur l’Île Saint-Quentin et l’Île Saint-Christophe. Le conseil municipal vient de donner le feu vert afin de procéder à la préparation des plans et devis pour cet important projet, que l’on estime à tout près de 3M$.

On se souviendra que la Ville parle depuis plusieurs années de la nécessité de développer le réseau vers l’Île Saint-Quentin, un élément clé pour les activités de ce parc qui caresse de grands projets de développement et d’agrandissement de ses principales bâtisses. Présentement, l’Île s’approvisionne à un puits et une conduite temporaire durant la période estivale, puis est munie de fosses septiques.

Mardi soir, le conseil municipal a donc octroyé le contrat pour la préparation des plans et devis de même que pour la demande d’autorisations et de permis requis, en plus de la surveillance des travaux pour la construction de nouveaux réseaux d’eau potable et d’égout sur les deux iles.

«Avant même de penser à déployer le plan directeur que la Corporation de l’île Saint-Quentin, c’était la base. Il fallait avoir installé l’aqueduc et les égouts, c’est ce qui va nous permettre de penser à l’agrandissement du pavillon Jacques-Cartier, au pavillon des baigneurs, à la marina», indique le maire Jean Lamarche, qui s’était notamment prononcé sur ce projet au cours de la campagne électorale.

Les travaux devraient débuter durant l’hiver 2020, non seulement pour procéder avec la machinerie lorsque la nappe phréatique est basse, mais également pour éviter de perturber les activités estivales de l’île Saint-Quentin.

Pour le moment, la Ville n’a pas encore reçu la confirmation qu’elle aurait droit à des subventions pour couvrir une partie des frais de ce projet, mais choisit tout de même d’aller de l’avant, étant donné l’importance de ce déploiement pour les projets futurs de l’Île Saint-Quentin. Le maire s’est d’ailleurs montré confiant qu’au cours du processus, notamment lorsque les plans et devis auront été produits, cela facilitera l’obtention de subventions gouvernementales auxquelles la Ville a droit pour ce genre de projet.

Le contrat pour cette portion du projet est d’un peu plus de 243 000$ et a été octroyé à la firme Pluritec.